Rencontre avec Samuel KAPERSKI, réalisateur au sein du duo O.S.A.K.A.H !

SPONSORED

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité

Rencontre avec Samuel Kaperski, réalisateur au sein du duo O.S.A.K.A.H (avec Thomas Delebecque), formé il y a un plus d'un an. Aujourd'hui Samuel se consacre exclusivement à la réalisation, qui occupe tout son temps.
Toujours un pied dans la musique avec la réalisation de 6 clips et la captation de lives (AnoraakTrésorsApril was a passenger, etc.), Samuel réalise également des vidéos dans la fashion : "Tout comme avec les musiciens, il s'agissait de rencontres, il y avait des univers et des possibilités de créations visuelles." 
Actuellement tous les projets de Samuel Kaperski passent par le duo O.S.A.K.A.H, avec notamment la réalisation du clip de Saycet pour le titre « Mirages » qui devrait sortir très prochainement... et la préparation d'une fiction dont le tournage est prévu pour la fin de l'année 2015. 
A suivre donc ... et pour vous faire patienter, interview de Samuel à découvrir :

 
Samuel, pouvez-vous vous présenter ?
Qu’est ce qui vous a amené sur la voie artistique ? Quelles ont été les différentes étapes de l’apprentissage en audiovisuel ?
Je m'appelle Samuel Kaperski, je suis réalisateur au sein du duo O.S.A.K.A.H (avec Thomas Delebecque) formé il y a un plus d'un an désormais. J'ai commencé à travailler comme chargé de production au sein de différentes boites de production, ce qui m'a amené à travailler sur des films, longs ou courts, des séries ou encore des pubs. Durant cette période, j'ai découvert la mise en scène et j'ai commencé à réaliser des vidéo clips pour des amis. J'ai par la suite totalement abandonné la production pour me consacrer exclusivement à la réalisation. C'est devenu mon métier.



Vous avez toujours un pied dans la musique avec la réalisation de près de 6 clips à ce jour… et la captation de lives. Comment avez-vous été amené à collaborer avec les artistes (Anoraak, Trésors, April was a passenger, etc.) ?
J'ai rencontré les artistes avec lesquels j'ai collaboré lors de soirée et de concerts, où nous avions des connaissances communes. Le courant est passé, ils ont vu mon travail, j'ai aimé leur musique et les projets se sont concrétisés.
 

Trésors - Pleine Lune

Comment se passe le processus créatif et les étapes de travail ?
Pour réaliser un clip, je pense que c'est avant tout une rencontre avec l'artiste. Prendre le temps d'écouter ses intentions, essayer de le comprendre, plonger dans son univers et tenter des traductions visuelles, pour enfin lui faire des propositions. C'est intéressant, car cela permet d'avoir de vastes marges de manœuvre créatives. C'est à chaque fois une expérience forte et enrichissante dont le processus créatif est principalement basé sur l'échange. 


Est-ce nécessaire pour vous d’aimer la musique de l’artiste, pour réaliser son clip ?
Il est important que le titre à réaliser évoque des images, une trame, une histoire, des enjeux et que la structure musicale le permette aussi. Il est donc préférable d'être sensible à sa musique, tout comme l'artiste est souvent sensible à notre travail également. Il s'agit encore une fois d'un échange.
  

Anoraak — Behind Your Shades

Qu’est-ce qui vous plait dans l’univers musical et dans la collaboration interdisciplinaire ?
Une écriture de script pour un clip « scénarisé » peut offrir un large champ d'action à la création. Lorsque la musique et l'artiste nous permettent de basculer dans la fiction, on peut alors développer des « univers », des ambiances, faire évoluer des personnages, des émotions, un peu comme un court-métrage.

Si vous aviez toute l'équipe et tous les moyens dont vous puissiez rêver, pour qui rêverez vous de travailler et à quoi ressemblerait le clip ?
Je ne vois pas l'équipe et les moyens comme les raisons ou le moteur du développement d'un projet, mais plus comme les conséquences de l'écriture. On part toujours d'une idée en faisant abstraction du réel et on voit ensuite comment on peut la développer concrètement. L'idée c'est la base, l'argent et les moyens arrivent par la suite. Si cela coûte cher et que cela colle avec la musique, on cherche les moyens pour la produire et la financer. Mais une super idée peut aussi ne rien coûter du tout et donner un super clip.
J'aurais rêvé travailler dans les années '90 pour des groupes dont je suis fan, et qui sont inspirants, je pense à Nirvana, Sonic Youth ou My Bloody Valentine. Cela m'aurait énormément plu, quelle qu'en soit l'idée, vivre l'expérience plus que la finalité du projet.
 

Trésors - Pleine Lune (official) from Samuel Kaperski on Vimeo.

D’autres collaborations interdisciplinaires que vous aimerez explorer par la suite ?
Dans le cadre du projet avec Trésors pour le titre « Pleine Lune », nous avions présenté le clip en avant-première sous la forme d'un ciné concert performance de 20 minutes joué en live au Palais de Tokyo, cela reste une très belle expérience. J'aimerais bien continuer à explorer ce type de collaboration avec des groupes dans des lieux artistiques, des galeries, le concept de ciné concert m'attire énormément.

Quelles sont vos sources d’inspirations… des réalisateurs, artistes d’autres disciplines qui vous ont influencés ?
Il y a des réalisateurs que je trouve fascinants comme Gus Van Sant, David Lynch, Terrence Malick également, pour ne citer qu'eux dans des registres différents. A quelques exceptions près, j'aime toutes leurs filmographies respectives. Je suis touché par leurs esthétiques, leurs précisions de mise en scène, les univers qu’ils développent. En photo, j'adore l'univers de Gregory Crewdson



Quelles techniques, matériel utilisez-vous ?
Les techniques et le matériel utilisés dépendent du projet et aussi du budget. J'ai commencé par faire des films tout seul et désormais je travaille avec une équipe. Cela varie, mais c'est toujours agréable de tester et d’expérimenter de nouvelles choses lorsque c'est possible. L'erreur et le hasard peuvent êtres des facteurs très intéressants aussi.

April was a passenger - Red Light Romance (Official Video) from Samuel Kaperski on Vimeo.

INTERVIEW DE APRIL WAS A PASSENGER sur Artist'UP

Vous avez aussi réalisé des vidéos dans la Fashion... Qu’est ce qui vous plait dans l’univers de la mode ?
J'ai été amené à réaliser des vidéos fashion, car au début j'aimais bien l'idée de travailler pour de jeunes créateurs. Tout comme avec les musiciens, il s'agissait de rencontres, il y avait des univers et des possibilités de créations visuelles. Par la suite, on m'a proposé de travailler pour de plus grandes marques et j'ai commencé comme cela. C'est un peu un hasard.

Quelle est la place de cet univers par rapport à votre travail dans la musique ?
Mon travail dans cet univers me permet de gagner correctement ma vie, alors que l'économie du clip le permets beaucoup plus difficilement, même pas du tout.

PON.PON Automne Hiver 13-14 (full clip) from Samuel Kaperski on Vimeo.

Souhaitez-vous poursuivre dans cette voie ? Si oui, quels créateurs de mode… et/ou des marques vous inspirent et avec qui vous aimerez travailler ?
Oui, je souhaite continuer à travailler dans ce domaine, faire des rencontres avec des créateurs de mode, découvrir leurs univers, et si des projets peuvent matcher avec mon travail, je serais évidement très heureux de participer à des collaborations.


Vous pratiquez aussi la photographie… lors de tournages mais aussi en réalisant les photos urbaines (street photography). Quelle place accordez-vous à ce médium dans votre expression artistique ?
J'aime beaucoup la photo, mais je la pratique en tant que loisir. Lorsque je pars en voyage, j'ai toujours mon boitier avec moi. Je photographie ce qui m'attire, mais je ne publie plus mes photos. J'utilise la photo pour préparer mes tournages, réfléchir sur les focales à utiliser. Il m'est arrivé occasionnellement de faire des pochettes d'album ou des photos de presse pour des amis, mais je ne pratique pas la photo au niveau professionnel.



Vous travaillez aussi sous la casquette O.S.A.K.A.H. Pouvez-vous nous en dire plus sur la collaboration Samuel Kaperski & Thomas Delebecque ?
O.S.A.K.A.H. est né il y a plus d'un an désormais. Nous nous sommes rencontrés avec Thomas (Delebecque) sur un tournage, je connaissais déjà son travail. Il m'a aidé sur le tournage de « Pleine Lune », nous avons collaboré par la suite sur le clip de Anoraak, pour lequel nous devions mettre deux équipes de tournage en place, une à Paris et l'autre à NYC. La collaboration s'est très bien déroulée, nous avons créé le collectif et continué à co-réaliser par la suite.

Anoraak — Behind Your Shades from O.S.A.K.A.H on Vimeo.

Va-t-elle prendre le pas sur votre pratique « solitaire » et personnelle ?
Pour l'instant c'est le cas, car tous mes projets actuels passent par ce duo.



Sur quels projets travaillez-vous actuellement ? Quelles sont vos actualités, dates clés pour 2015 ?  
Nous venons tout juste de tourner une publicité TV, pour laquelle nous sommes actuellement en post-production. Nous avons aussi réalisé le prochain clip de Saycet pour le titre « Mirages » qui devrait sortir très prochainement. Par ailleurs, nous travaillons à la préparation d'une fiction dont le tournage est prévu pour la fin de l'année 2015.
 

SUIVEZ LES ACTUALITES de Samuel Kaperski sur :

Site officiel
Page Facebook
Vimeo

O.S.A.K.A.H. : 

Site officiel
page Facebook
Vimeo
  • Artist UP
    (hôte)
    • 2015-04-01 17:13:53
    • 1 442 views
  • Tags - #video #photography #mode #fashion #short film #videaste #music video #arts visuels #Samuel Kaperski #O.S.A.K.A.H.
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI