David de la Mano et son jeu de regard percutant entre Street et Land Art !

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

A l’origine dessinateur, David de la Mano s’est vite senti à l'étroit du point de vue créatif dans ce domaine. Conscient qu’une liberté créative supérieure peut exister dans d’autres disciplines artistiques, il a alors décidé de réunir son travail personnel antérieur et son expérience d’illustrateur professionnel pour créer des fresques murales dans l'espace urbain.
Dans ses créations on retrouve des silhouettes humaines minimalistes en noir et blanc, ponctuées par un minutieux travail au pinceau, toujours en lien avec la nature et le monde qui nous entoure. 
Aujourd'hui, on peut voir ses fresques murales empreintes d'onirisme et de poésie dans les rues du monde entier (Espagne, Uruguay, Tunisie, Etats-Unis, Norvège...).

Les oeuvres de David de la Mano offrent véritablement un jeu de regard entre le Street art et le Land art.
Dans son travail, l'artiste ne manque pas d'explorer "chaque recoin des comportements sociaux, qu'ils soient individuels ou de masse, en y incluant ses conflits et ses contradictions".


Comment est née et s'est développée votre envie de créer ?

Je suppose que comme tous les enfants, en jouant. Chez moi, le plus amusant, c’était le moment où l’on dessinait sur des cahiers de dessin, avec de la peinture et des crayons. En fait... le dessin a toujours été là.

© David de la Mano
© Dan Green - Crash - Cardiff, Wales for Empty Walls Festival 2014

Vous avez un univers unique, caractérisé notamment par la création quasi systématique de silhouettes humaines épurées et l'utilisation du noir et du blanc ...
Pouvez-vous nous en dire plus sur vos sources d'inspiration ?

Je suis intéressé principalement par l'histoire de l'art classique et contemporain. J'essaie de me tenir informé, de surveiller les événements en cours, d'assister à des expositions, d'aller au cinéma, musées, etc.


© David de la Mano - Volavérunt - Festival Murópolis, Mendoza (Argentina)

© David de la Mano - Oráculo II, David de la Mano, Montevideo, 2012 

Vos œuvres sont empreintes d'onirisme et de poésie, ponctuées par un minutieux travail du pinceau en lien constant avec la nature et le monde qui nous entoure... 
Quelles émotions/message(s) souhaitez-vous transmettre à travers votre jeu de regard entre le street et le land art ?

Comme vous le dites, je suis intéressé par la partie poétique et fantastique des images, précisément en raison de leur capacité à transmettre des émotions (et messages) parfois opposées, parfois en fonction de l'endroit où elles sont faites. Il est certain que mes intérêts : sociaux, politiques, écologiques, etc. - transparaissent dans mon travail, c'est indéniable.


© David de la Mano - Trasciende

En quoi les milieux urbain et naturel sont-t-ils un terrain de création favorable pour vous ?

Pour beaucoup d'artistes urbains, la rue est l'endroit idéal pour développer son travail. La rue ne fournit pas seulement le paysage parfait, mais aussi la lumière et une ambiance...
La rue pose également l'intérêt de la vie des oeuvres, une durée de vie limitée pour certaines et parfois plus durables pour d'autres.
Les peintures murales dans la rue, affirment également l'espace urbain, éduquent l'espace public et retournent dans l'espace civique.


© David de la Mano

© David de la Mano - Mur pour "el MUTA" - Montevideo.
Réalisé en collaboration avec Irene Lasivita, Nicolas Alfalfa et Ignacio Gustavo Iturrioz.

On peut trouver vos œuvres dans les rues espagnoles, norvégiennes, argentines, péruviennes, brésiliennes, italiennes, portugaises, tunisiennes, anglaises ou encore américaines... etc.
Dans quel pays et/ou endroit avez-vous préféré créer et pourquoi ?

J'aime peindre dans la rue, peu m'importe la ville ou le pays. Mais si je devais choisir un endroit, je dirais que je préfère peindre en périphérie, parce que l'expression de la marginalité y est accrue.


© David de la Mano

© Eduardo Mazzeo - David de la Mano

Quelle expérience a été la plus forte et/ou formatrice au sein de votre parcours (collaborations, expositions, évènements, créations...) ?

Toute expérience de voyage, de toute sorte. Les meilleurs sont les festivals. Rencontrer d'autres artistes, voir leur processus créatif, tout cela est très gratifiant.
En outre, dans la rue, on trouve toujours des peintures d'autres artistes et on rencontre des personnes étonnantes. C'est aussi très excitant quand vous sentez que les habitans vous sont reconnaissants pour votre travail.


© David de la Mano  - Exposition "Pan Negro" à la Galerie Itinerrance à París

Quels sont vos projets, vos envies et vos actualités pour 2015 ?

Je viens de terminer ma première exposition personnelle à la galerie Itinerrance à Paris. Au cours de l'année, je passe beaucoup de temps à peindre dans la rue et aussi en atelier.
Cette année, je prévois de participer à plusieurs festivals en Italie, Açores (Portugal), Pologne, Espagne et en Angleterre. Je vais aussi peindre une façade à Paris avec le soutien de la Galerie Itinerrance.
Le reste du temps, je continuerai à peindre dans la rue et en atelier...


© David de la Mano - Post MUTA avec Alabama Barea et Fran Bosoletti


# VERSION ORIGINALE - ESPAGNOL #

¿ Cómo surgió y desarrolló un deseo de crear ?

Supongo que como a todos los niños, jugando. En mi casa, una de las cosas más divertidas era el momento de dibujar en los blogs de dibujo con las pinturas y los lápices… después el dibujo siempre estuvo ahí. 


© David de la Mano

Usted tiene un universo singular, caracterizado en particular por el uso casi sistemático de, creación minimalista en blanco y negro de siluetas humanas ...
¿ Puede decirnos más acerca de sus fuentes de inspiración ?

Me interesa todo en la historia del arte antiguo y contemporáneo. Trato de estar informado, de seguir de cerca los sucesos de la actualidad, asistir a exposiciones, cine, museos, etc.


© David de la Mano - Florianopolis (Brasil)

Sus obras están impregnadas de la fantasía y la poesía, marcada por un trabajo meticuloso de la brocha en constante contacto con la naturaleza y el mundo que nos rodea ...
¿ Qué emociones / mensaje (s) ¿quieres transmitir a través de sus ojos fijados entre el arte de la calle y de la tierra ?

Como bien dices, me interesa la parte poética y fantástica de las imágenes, precisamente por su capacidad de trasmitir emociones / mensajes múltiples, a veces opuestos, dependiendo en algunas ocasiones del lugar donde son realizados. Es seguro que mis intereses: sociales, políticos, ecológicos, etc, trasluzcan en mis trabajos, eso es indudable.

© David de la Mano

¿ En qué sentido son los entornos urbanos y naturales crean un terreno favorable para usted ?

Para muchos artistas urbanos, la calle es el lugar ideal para desarrollar nuestra obra. La calle no solo aporta la escenografía perfecta, también ilumina y ambienta… La calle de también vida a las piezas, una vida finita en algunas ocasiones y algo más duradera en otras.
Los murales realizados en la calle también reivindican el espacio urbano, educan y revierten el espacio público de nuevo en espacio ciudadano.



© David de la Mano - Silo - Tetuán - Madrid con Pablo S Herrero

Podemos encontrar sus obras en las calles españolas, Uruguay, Noruega, Argentina, Perú, brasileño, italiano, portugués, tunecino, Inglés o americano.
¿ En qué país qué prefiere crear y por qué ?

Me gusta pintar en la calle, no me importa la ciudad o país. Pero si tengo que elegir prefiero pintar en la periferia porque en el margen se realzan los significados.

© David de la Mano 

© David de la Mano - La caverna Montevideo, 2012 

¿ Qué experiencia ha sido el más fuerte y / o entrenador en su camino (colaboraciones, exposiciones, eventos, creaciones ...) ?

Viajando surgen experiencias de todo tipo, lo mejor son los festivales, conocer a otros artistas y ver su proceso creativo es muy enriquecedor. También, en la calle pintando te encuentras siempre con gente sorprendente
Es muy emocionante cuando sientes que los vecinos están agradecidos por tu trabajo.

© David de la Mano

¿ Cuáles son sus planes, sus deseos y sus noticias para el 2015 ?

Acabo de terminar mi primera exposición individual en la Galeria Itinerrance en París. Durante el año dedico gran parte del tiempo a pintar en la calle y también al trabajo de taller.
Este año tengo previsto participar en varios festivales en : Italia, Azores (Portugal), Polonia, España e Inglaterra. También pintaré un edifico en París en Mayo también a través de la Galeria Itinerrance.
El resto del tiempo lo dedico a pintar en la calle y también al trabajo de taller.


© David de la Mano - Jonás

 © David de la Mano - Vórtice 


SUIVEZ L'ACTUALITE DE DAVID DE LA MANO : 

SITE OFFICIEL
FACEBOOK
  • Léa Rekouane
    (Owner)
    • 2015-04-17 15:41:48
    • 3,031 views
  • Tags - #street art #world #peinture #arts graphiques #black #europe #David de la Mano #land art
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI