La Fine Equipe : un big band créatif dans la galaxie musicale !

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

Oogo, Chomsk', Blanka et Mr Gib, quatre beatmakers de talent composent La Fine Equipe. Leur rencontre s'est produite autour des platines et du scratch à Marseille. La Boulangerie 1, premier projet officialisant l'existence du groupe apparait en 2008. Après plusieurs EP et la sortie de La Boulangerie 3 en Décembre dernier, ultime volet de leur tryptique, le groupe ne cesse d'expérimenter des recettes, dont on ne s'en lasse pas !
Dans une dynamique productrice, à la recherche de sons et aimant les expériences, La Fine Equipe nous fait découvrir un mélange savoureux et trépidant où hip hop, électro, scratch et collaborations s'entremêlent pour un résultat irrésistiblement unique !
Nominés pour le Prix Deezer Adami 2015, en tournée en France, à l'étranger et présents sur divers festivals... La Fine Equipe n'a pas fini de nous faire groover... et on ne demande que ça !




 
Vous êtes quatre : Chomsk', Oogo, Mr Gib et Blanka... A quelle occasion vous êtes-vous rencontrés ?
Comment le projet "La Fine équipe" a-t-il vu le jour ?
Cela fait environ 10 ans que La Fine Equipe existe, de quelle manière votre style a-t-il évolué depuis ?

On s'est rencontré à Marseille autour des platines et du scratch, on animait des émissions de radio sur le hip hop (anglophone et francais). On a monté un groupe de dj comme les Birdy Nam Nam ou les C2C, mais n'avons jamais participé aux competitions type DMC, on voulait simplement faire de la musique avec des platines.  
Ça nous a fait découvrir la production musicale avec des samplers et des machines comme les MPC et SP1200 et l'univers du studio. Certains d'entre nous ont tellement aimé ça qu'ils ont decidé de devenir ingénieurs du son (Blanka et Gib) et sont montés à Paris pour faire une formation, c'est là qu'ils ont rencontré Chomsk'. Oogo n'a pas tardé à s'installer dans la capitale pour que l'équipe soit de nouveau réunie. Le premier projet qui a officialisé l'existence de LFE c'est la boulangerie 1 qui est sortie en 2008. 
On vient du Hip Hop qui nous a beaucoup influencé dans notre jeunesse et on évolue avec les musiques actuelles qu'on écoute, qu'on se fait découvrir mutuellement et les gens qu'on rencontre sur la route. 
On existe depuis pas mal de temps mais on ne tourne que depuis 2012, avant on était uniquement du coté production sans faire de lives.


© Flavien Prioreau - La Fine Equipe 


© Laurene Berchoteau - La Fine Equipe 

Parlez-nous de votre univers artistique... Quelles sont vos influences ? 
Dans l'une de vos interviews, vous vous décrivez comme étant "des Beatmakers et fouineurs de sons dans tous les styles"... Qu’appréciez-vous dans la recherche/expérimentation musicale ? 
Il y-a-t-il un style autre que le hip hop que vous souhaiteriez expérimenter au sein de La Fine équipe ? 

Nos influences sont assez larges, chacun amene son background musical et des coups de coeurs du moment, on a quand même une base commune forte avec des artistes qui nous influence beaucoup comme J-Dilla, Madlib, Flying Lotus, Kaytranada la liste est trop longue pour être écrite en totalité. 
On adore chercher des samples, des sons, des matieres, des ambiances de film pour alimenter notre production musicale. Les disquaires et broquantes sont des sources importantes pour nous. Avec les réseaux on a aussi accès à de tres nombreux artistes de talent qui nous font évoluer en permanence. 
On se fixe pas de limite en terme de style, on fait la musique qu'on ressent après on choisi ensemble les morceaux, un peu comme un dj set.


Nous avons pu voir que vous étiez des collectionneurs de vinyls, quelle est LA pièce phare de votre collection ?


Il n'y a pas une pièce maîtresse dans notre collection mais beaucoup de disques qui nous tiennent à coeur, cela reflète bien les influences de chacun. 
Blanka c'est "tribe called quest : midnight marauders", Gib a quasiment tous les vinyls de "David Axelrod", Oogo ne range jamais son "Fantastic Vol.2" de "Slum Village" (edition originale bien sur!), Chomsk a beaucoup de disques de musique rock psyché des années '70, certains assez rares.


 
La Fine équipe n'est pas votre seul projet... 
Chomsk' et Oogo vous avez monté votre groupe Hoosky mais également votre Label Nowadays Records.
Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre groupe, votre label et les artistes que vous produisez ? 
Blanka et Gib, vous avez monté votre studio d'enregistrement...
Qu'est qui vous a amené à vouloir monter ce projet ? 
Comment arrivez-vous à travailler ensemble malgré vos autres occupations ?

NWDS est né en 2010 pour sortir "Fantastic Planet" le projet qu'on a réalisé entre les boulangeries 1 et 2 avec le rappeur Mattic (Wax Tailor, Empire of Sound). On voulait sortir notre projet à notre manière et à notre rythme en restant maitre de la direction artistique. Cette structure nous a permis de sortir la boulangerie 2 et 3 quelques années plus tard. Entre temps, Blanka s'est spécialisé dans le mastering (Kasablanka) et Gib dans l'enregistrement et le mix (One Two Pass It). A présent, nous avons tous les outils pour produire nos disques, ce qui nous permet de rester indépendants. C'est sûr que pour pour les plannings c'est plus compliqué, mais on s'organise de manière à avancer ensemble.
Aujourd'hui NWDS produit aussi d'autres artistes comme Fakear, Yann Kesz et d'autres beatmakers que nous avons rencontrés grâce aux boulangeries notamment. 

 
© Laurene Berchoteau - La Fine Equipe 

© Flavien Prioreau - La Fine Equipe 

De quelle manière se compose votre processus de création ? 
Comment arrivez-vous à vous mettre d'accord... tout cela est-ce une question de "feeling" ?

Nous n'avons pas de recette type, on aime les expériences et la recherche de sons. On marche au feeling et on ne va pas forcement où on nous attend.
Par exemple, avec l'EP "Gremlins" on voulait faire un projet noir et lourd, très orienté hip hop, à l'inverse de l'EP "Lov for Eva" qui est plus sucré et dancefloor. Depuis qu'on fait des concerts on passe beaucoup de temps dans les transports, on en profite pour échanger, faire de la musique, préparer nos dj sets.
Le live a aussi influencé notre façon de produire, le rapport au public et les réactions des gens aux morceaux qu'on joue, les outils qu'on utilise, c'est un tout qui fait qu'on évolue.

 La Fine Equipe - Make U Greedy (Official video - La Boulangerie 3)
 

Votre album "La Boulangerie 3" sorti en Décembre, est le dernier du Tryptique... 
On y retrouve de nombreuses collaborations (Chief, 20syl, Kafutchino, Fakear, Superpoze, EVERYDAYZ...).
Les collaborations sont-t-elles un élément auquel vous tenez particulièrement ? Une collaboration dont vous rêveriez pour la suite ?

Les collaborations font partie du concept de la boulangerie, c'est un hybride entre un album de La Fine Equipe et une compile de beatmakers. On a toujours voulu intégrer d'autres gens à nos projets, ça fait partie de notre vision, c'est aussi pour ça qu'on a créé NWDS et qu'on produit maintenant d'autres artistes, on a un coté "famille musicale" qui nous est cher. 
Le dernier volet de la boulangerie, comme les 2 autres volumes, est un peu une photo du paysage du beatmaking francais (mais pas que) a un moment donné, l'évolution est naturelle pour nous, elle est nourrie de l'actualité de la musique hip hop et électronique au sens large. 
Pour nos prochains projet on rêve d'une collaboration avec Q-Tip ou Madlib évidemment, mais il y a énormement d'artistes avec lesquels on serait très heureux de collaborer. La liste est longue !


© La Fine Equipe - LA BOULANGERIE 3 COVER

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la manière dont se passent vos lives ? Quelle place accordez-vous à la mise en scène (vidéos, lumières...) ?
Quelles sensations et/ou ambiance souhaitez-vous faire partager à votre public ? 

Comme dit précédemment, le live c'est assez nouveau pour nous. Pour la boulangerie 3, on a envie de proposer un show avec un univers visuel plus travaillé, avec des vidéos et des lumières qui accompagnent et amplifient la musique qu'on propose. C'est beaucoup de travail mais c'est génial de sentir ce que ça apporte à notre prestation.
Pour nous, c'est super agréable de sentir que le public prend du plaisir, que ce soit sur des morceaux dansants ou des passages plus calmes, qu'on arrive à emmener les gens avec nous pendant le concert.

La Fine Equipe présente le clip de "Cheese Naan" Featuring Fakear, 
morceau de leur dernier album "La Boulangerie 3"


Si vous deviez vous identifier à un festival, lequel serait-t-il ?


On aime tous le Worldwide festival de Peterson, ça pourrait être le festival auquel on s'identifie même si on a pas encore eu la chance d'y être programmé. Cet été on va faire pas mal de festivals, on est super fiers d'aller jouer au Vieilles Charrues, à Dour, ou encore aux Francofolies à La Rochelle !
 
© Laurene Berchoteau - La Fine Equipe 

Quelles sont vos envies, vos actualités et vos projets pour l'année 2015 ?

Continuer cette belle tournée pour la boulangerie 3, en france et à l'étranger, on commence à se développer, on a hâte de partager nos prochains clips ! Accompagner nos artistes NWDS sur leurs projets respectifs et continuer à faire évoluer nos studios et notre label.


© Laurene Berchoteau  - La Fine Equipe

SUIVEZ LES ACTUALITES DE LA FINE EQUIPE : 

FACEBOOK 
SOUNDCLOUD
TWITTER
NOWADAYS RECORDS

Ils continuent de sillonner la France
pour présenter en live les sucreries de leur dernier opus :


  • Léa Rekouane
    (hôte)
    • 2017-03-11 08:00:48
    • 3 643 views
  • Tags - #paris #électro #music #marseille #hip hop #beatmakers #La Fine Equipe #Blanka #Mr Gib #oOgo #Chomsky
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI