Univers extraordinaire de l’infiniment petit de Catherine CALVANUS !

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité

De son entourage familial, Catherine a hérité du goût pour le dessin, les formes et les couleurs. 
Curieuse et ouverte au monde qui l’entoure, elle observe la nature et part à la rencontre des autres à l’occasion de ses nombreux voyages.
« Enfant, j'avais toujours mes tubes de couleurs pas loin pour dessiner le monde qui m'entoure. La nature est ma plus grande influence car elle mélange avec magie les forces des éléments dans ses créations. »

Catherine est fascinée par le monde miniature « du mécanisme d'un insecte aux nervures d'une feuille ». Puisque l'art semble être inscrit dans son ADN, c'est là qu'elle puisera son inspiration organique... C’est ainsi qu’à son retour de Grèce où elle y a vécu près de 10 ans, elle créé son propre univers, marqué par les détails et l'infiniment peti - avec notamment sa remarquable série « Ephémères » qui confronte et croise la peinture et la photographie.

Comment s’est développé votre intérêt pour l’art ? Vous parlez « d’inspiration organique » et « d’art inscrit dans votre adn » …  Pouvez-vous nous en dire plus ? Quelles ont été vos influences ?
Enfant, j'avais toujours mes tubes de couleurs pas loin pour dessiner le monde qui m'entoure. La nature est ma plus grande influence car elle mélange avec magie les forces des éléments dans ses créations.
Elle a déclenché ma fascination pour le monde miniature, du mécanisme d'un insecte aux nervures d'une feuille.


© Catherine Calvanus - Encre de Chine sur papier khadi 19 x 14 cm 

© Catherine Calvanus - Encre de Chine sur papier khadi 18 x 16 cm

Vous avez beaucoup voyagé et observé le monde qui vous entoure.
La Grèce semble avoir été un point clé au sein de votre « voyage intérieur » et périple artistique. Pouvez-vous nous en dire plus ? Comment cela se reflète-t-il au sein de vos créations ?
Je n'ai pas assez voyagé, pas encore assez observé le monde, mais évidemment cela se reflète dans mes créations, au même titre qu'une conversation entre amis, une chanson qui me touche, un évènement dans la vie.
La Grèce fut mon plus long voyage puisque j'y ai vécu près de 10 ans, dans un premier temps j'ai connu l'isolement, cela m'a permis de prendre du recul, un recul qui m a permis de juger plus lucidement, plus profondément ce que je voulais devenir.
Je me suis investie de plus en plus dans la création, la peinture d'abord pour m'essayer par la suite à d'autres techniques.Mon travail n'a cessé d'évoluer en fonction de mes découvertes et rencontres. Lors de ces pérégrinations, tout me poussait à poursuivre ce chemin.
 © Catherine Calvanus - Carnet de voyage - Grèce
© Catherine Calvanus - Carnet de voyage - Istanbul Turquie
© Catherine Calvanus - Carnet de voyage - Inde 2012

Parlez-nous de votre univers artistique… Quels sont les supports/médiums que vous utilisez ?
L’encre de chine et plus généralement l’encre sont au cœur de votre travail (croquis, peintures…). Pourquoi avoir choisi cette technique et que vous permet-t-elle d’exprimer ?
Tout matériau est une source d'inspiration, une ficelle, un miroir cassé, un cure dent… Je n'ai pas tous mes travaux sur mon site, sont présents seulement les plus récents. 


© Catherine Calvanus - série Micro - Encre de Chine 30 x 21 cm

© Catherine Calvanus - série Oneira - Encre de Chine 15 x 21 cm

© Catherine Calvanus - série LY - Encre de Chine sur papier coton 100 x 70 cm
 
L'encre de Chine est effectivement au coeur de ce travail car ce médium s'adapte parfaitement à mon nouveau mode de vie parisien, faute d'espace et de moyens. En revanche, elle m a permis d'exprimer d'autres univers grâce à sa fluidité et sa profondeur, que ce soit par la précision de la plume dans mes croquis comme la transparence dans mes travaux sur la nature jusqu'à l'expérimentation chimique dans les "Ephémères". Je me suis rendue compte qu'avec un seul médium et un support, les possibilités peuvent être immenses.

 © Catherine Calvanus - Ephémères- Procédé chimique sur encres 105 x 70 cm

© Catherine Calvanus - Ephémères - Procédé chimique sur encres 105 x 70 cm

© Catherine Calvanus - Ephémères - Procédé chimique sur encres 75 x 50 cm
 
Dans votre série « Ephemeres » vous expérimentez un procédé chimique sur encres. Pourquoi avoir choisi de lier la science à votre art ?
Pour moi, la science et l'art sont des pratiques indissociables, mais dans ce cas, peut on vraiment parler de science ?
J'avais besoin de créer l'idée de matière avec un élément très fluide, j'ai donc cherché à trouver des solutions plastiques. L'utilisation de différents procédés chimiques sur l'encre m'a permis de provoquer ces explosions, ces cavités et ces reliefs.
 
© Catherine Calvanus - Ephémères - Procédé chimique sur encres 75 x 50 cm

© Catherine Calvanus - Ephémères - Procédé chimique sur encres 14 x 10 cm

© Catherine Calvanus - Ephémères - Procédé chimique sur encres 105 x 70 cm

Avez-vous une série qui vous tient tout particulièrement à cœur ?
Les "Ephémères" car elles sont imbues de symbolisme et d'intention, ce qui les lie à l'âme et au subconscient.


© Catherine Calvanus - Carnet de voyage - Inde 2012

Vous faites également des photographies… Parmi tous les lieux que vous avez photographiés, quel est votre favori ?
La question est difficile, je ne suis pas très objective.


© Catherine Calvanus - Carnet de voyage - Belize

Comment avez-vous été amenée à croiser ces différentes expressions/techniques artistiques et quelles passerelles établissez-vous entre elles ? 
Mes photographies de voyages racontent une histoire qui m'est chère, qu'elles puissent être une rencontre, un lieu, un moment. Ironiquement, le monde marin de Belize fut l'un de mes favoris, le seul lieu où j'ai du laisser mon appareil photo au sec. 
La photographie a en quelque sorte toujours fait partie de mon univers, mon grand père développait ses clichés dans son labo et petite je feuilletais avec un enthousiasme boulimique les ouvrages de Brassaï, Doisneau, Bresson… J'ai toujours voulu capter et immortaliser ces morceaux de vie avec cette composition propre aux tableaux.

 © Catherine Calvanus - Ephémères - Procédé chimique sur encres 10x14 cm

© Catherine Calvanus - Ephémères - Procédé chimique sur encres 10x14 cm

Je n'avais jamais jusqu'alors confronté peinture et photographie. C'est avec les "Ephémères" que j'ai croisé ces deux techniques, par le biais de l'appareil photo, j'ai figé les instants de transformation de la peinture ; cela va évidemment donner suite à un travail vidéo sur lequel je suis entrain de bucher. Au fur et à mesure que je planche sur le sujet, j'ouvre d'autres perspectives de création, je poursuis mon projet qui est encore jeune et en constante mouvance.

© Catherine Calvanus - Ephémères - Procédé chimique sur encres 40x40 cm 

Quels sont vos projets et vos envies pour l’année 2015 ?
Vivre et respirer pour et avec mes projets artistiques.

SUIVEZ LES ACTUALITES DE CATHERINE CALVANUS sur :

SITE OFFICIEL
  • Léa Rekouane
    (hôte)
    • 2015-04-24 14:05:29
    • 2 825 views
  • Tags - #dessin #photographie #peinture #carnet de voyage #croquis #CATHERINE CALVANUS
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI