« Otherworldly » : l'univers surréaliste et fantastique de AquaSixio

FEATURED

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

Cyril Rolando alias AquaSixio conjugue son métier de psychologue et son activité artistique.
L’eau est l’élément incontourbale de son univers créatif, lui permettant d’exprimer toute « la versatilité des émotions »…
Ses oeuvres cachent d’innombrables symboles et significations qui font de son art un support de réflexion et d’analyse.
Son univers artistique s’inspire du manga, des univers plus sombres mais aussi d’autres artistes tels qu’Hayao Miyazaki : il se définit « Otherworldly » entre surréalisme et fantastique.
Pour AquaSixio, le dessin digital lui a offert une grande liberté d’expression et lui a permis d’atténuer le sentiment d’échec ou de déception, l’artiste parle de « thérapie par l’art »
Les failles et la fragilité de l’être humain « sont une ressource inépuisable de réflexion ». C’est à partir de ces réflexions, émotions et rêves que naissent ses idées. Entre immersion en ces inspirations et nostalgie de l’enfance, AquaSixio livre une démarche artistique personnelle et profondément touchante…


 © AquaSixio

AquaSixio est né du croisement entre votre chiffre et élément préférés : le 6 et l’eau. Pouvez-vous nous en dire plus … ?
Que représentent le 6 et l’eau pour vous ? Pourquoi l’avoir choisi comme nom d’artiste ?
Un pseudo permet à la fois de se cacher et de se montrer, alors j’ai réfléchi à ce que je voulais mettre en avant. J’ai eu l’idée, assez banale, de marier ma date de naissance (6 septembre) avec le préfixe de l’élément dans lequel je me reconnais le mieux : l’eau. C’est un élément qui exprime bien la versatilité des émotions (froideur/glace, colère/eau qui bout, joie/eau qui jaillit...) ce qui offre une large palette d’expression. Plus tard, j’ai remarqué que « sixio » avait la même sonorité en anglais que « psycho », ce qui a enrichi le sens de ce pseudo, faisant écho à mon activité de psychologue. Donc, Aquasixio rassemble bien mon métier de psy et mon activité artistique. 

 © AquaSixio
  © AquaSixio

Comment ces éléments sont-t-ils représentés dans votre travail ?
En général, mes dessins parlent des émotions en utilisant un support aquatique. La plupart du temps j’essaie de raconter une histoire. Le coté psycho ressort toujours un peu car j’aime interpeler les gens. Cette tendance peut également donner une certaine lourdeur à mes dessins, car très chargé en significations ou réflexions. 

  © AquaSixio

Vous avez un parcours atypique : vous n’avez jamais pris de cours d’art et par ailleurs vous êtes psychologue. Votre expression créative est déjà bien connue et appréciée avec  notamment une communauté de + 210 000  fans qui vous suivent sur facebook. 
Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours … ? Comment est né cet intérêt pour l’art et particulièrement la peinture numérique ? 
Lorsque j’ai vu mon frère (qui est graphiste aujourd’hui) pratiquer l’art digital, j’ai eu envie de m’initier à ce support artistique. Je dessinais parfois sur papier, mais rien de très poussé. Le dessin digital m’a offert en grande liberté d’expression et m’a permis d’atténuer le peu de connaissance en anatomie/perspective que j’avais. Avec photoshop, je pouvais reprendre et corriger mon travail tout au long de la conception. Le sentiment d’échec ou de déception était alors moins fort car je me sentais libre de revenir en arrière afin de m’améliorer. 

 © AquaSixio

Des soutiens, rencontres qui vous ont poussés sur cette voie ? 
Assez rapidement, je me suis nourri de la communauté des jeunes artistes digitaux présents sur internet (DeviantART surtout). C’est avec le soutien, les critiques (parfois très acides) et les commentaires de ces derniers que j’ai peu à peu progressé. Je n’aurais jamais pu avancer sans le regard de ces camarades d’aventure graphique. La rivalité et la compétition que la communauté artistique générait étaient très motivantes en terme d’inspiration. 

Quel lien établissez-vous entre vos différentes activités ?
Mon activité principale est psychologue clinicien. Je reçois des patients adultes, enfants ou adolescents à qui je propose une psychothérapie. Généralement, je ressors à la fois épuisé de mes journées mais surtout émerveillé par la complexité psychique de l’être humain.
Les fragilités de mes patients, tout comme mes propres failles sont une ressource inépuisable de réflexion. A partir de ces réflexions, de mes émotions ou de mes rêves, une idée jaillit et je ressens que je dois « l’accoucher » de ma tête. C’est comme si avec la création des images, je parvenais à mettre fin à ma réflexion et m’apaiser à l’intérieur. 

 © AquaSixio
 © AquaSixio

Vous parlez de « thérapie par l’art », de quoi s’agit-t-il ? 
Le principe de l’art thérapie rejoindrait assez bien ce que je viens d’expliquer, mais je pense qu’il s’agit vraiment d’une construction personnelle. Ce que je recherche, c’est raconter quelque chose, si je n’ai rien à dire, je n’ai rien à dessiner. 
 
Selon vous, qu’est-ce que l’art apporte-t-il à l’être humain, à la société, à vous même … ? Aurait-t-il une action cathartique ? 
Je propose souvent à mes patients de dessiner, soit parce qu’il n’ont pas les mots, soit parce que le dessin accompagne leur travail d’élaboration des conflits intérieurs. C’est une manière de régresser, de revenir à une activité que les adultes perçoivent souvent comme « enfantine ». C’est toujours surprenant de voir ce qui ressort de leurs productions graphiques. De plus, les patients rient souvent, s’amusant de voir la difficulté de représenter un personnage ou une action. Le dessin ramène vraiment la personne à un stade archaïque, à un manque de maitrise, un retour au source, une retrouvaille de soi en quelque sorte. 

  © AquaSixio
 © AquaSixio

Pouvez-vous nous parler d’une œuvre en particulier… celle qui vous ressemble/exprime au mieux vos émotions ?
S’il s’agit de mon travail, c’est le dessin qui s’appelle «  Save ours Souls ». Il représente un gamin dans un parapluie, une flèche dans la tête comme une boussole, cherchant les bouteilles perdues, contenant des messages d’appel à l’aide. Finalement, après avoir ramassé des bouteilles, ce garçon se demande qui viendra l’aider par la suite. J’ai fait ce dessin alors que je commençais ma seconde année de psychologie. Il était évident que la relation d’aide n’était possible que si l’on s’était déjà « aidé » soi-même. Ce dessin m’a permis de mettre à distance le petit sauveur intérieur, j’ai pu alors être moins touché lorsque je rencontrais des personnes ayant des situations sociales ou psychologiques plus dures. 

  © AquaSixio - «  Save ours Souls »

Pouvez-vous nous parler de votre processus créatif et des étapes de travail ? Quel est votre mode opératoire ?
Généralement, j’ai une idée dans la tête, souvent en conduisant pour aller au travail. Après, je cherche à comment l’organiser et comment limiter mes difficultés (surtout anatomique) en cherchant des références de poses sur internet. 

Quels sont les outils/logiciels que vous utilisez ?
J’utilise uniquement photoshop CC et ma tablette graphique (WACOM INTUOS 4). Ma manière de procéder a très peu évolué depuis toutes ces années. 

 © AquaSixio

« Otherworldly » : votre démarche artistique entre le style surréaliste et fantastique. Comment votre style a-t-il évolué depuis vos débuts ? 
Je pense qu’au tout début, j’ai voulu plaire aux autres et du coup j’étais dépendant du regard des autres et de ce qu’ils aimaient. L’univers manga était très populaire, mais je n’ai jamais été fan de ce monde et je n’étais pas à l’aise avec les traits/lignes pour faire les personnages. Du manga je suis passé aux univers plus sombres de Tim Burton qui me correspondait beaucoup plus. Puis la fraicheur de l’univers d’Hayao Miyazaki m’a conquis. Aujourd’hui, mon propre univers berce entre les deux. 

 © AquaSixio
   © AquaSixio
 
Quelles sont vos sources d’inspirations ? 
Je m’inspire de ce que je vis, de certaines images que je vois, de paysages que je rencontre. Souvent c’est durant mes trajets de voitures que me viennent mes idées. Ma femme joue également un grand rôle, c’est une muse, elle évite que je m’endorme dans mon petit monde. 

 © AquaSixio

Des univers/disciplines artistiques qui vous ont influencés ? 
Au delà des oeuvres de Tim Burton et Hayao Miyazaki, les univers des jeux videos nourrissent beaucoup mon univers créatifs : Le monde de Bioshock, Myst, Monkey Island, Longuest Journey. Je ne joue plus beaucoup aux jeux, c’est seulement le souvenir des immersions dans ces mondes, la nostalgie de l’enfance peut-être. 

  © AquaSixio

Des rencontres/des voyages qui vous ont marqués ?
Internet m’a permis de discuter avec beaucoup d’artistes pratiquant l’art digital. Toutes les conversations qu’on a pu échanger ont profondément influencé ma façon de penser. Je me suis beaucoup nourri des autres.
Je ne suis pas quelqu’un qui aime beaucoup voyager, par contre j’apprécie les documentaires télévisés et je suis très sensible aux ambiances culturelles qui s’en dégagent. 

  © AquaSixio

Vous dites aimer le « double sens » : les énigmes, les significations … définissant vos peintures comme un puzzle. Quelles impressions/émotions souhaitez-vous susciter chez le spectateur ? 
Généralement, j’aime bien quand l’émotion suscitée est incertaine ou ambiguë, car chacun y voit ce qu’il souhaite. Par exemple, dans le dessin « Cross over Together » représente un couple, muni d’un parapluie, marchant sous une vague qui déferle. On peut le voir du coté optimiste où le couple ressortira indemne de l’épreuve qu’il va traverser, ou alors on peut voir le pire, et se focaliser sur la fragilité du parapluie ou l’idée de mort. C’est au spectateur d’inventer l’histoire. 

  © AquaSixio - « Cross over Together »
 
Un message/pensée particulier(e) à transmettre ?
Simplement de prendre l’habitude de se questionner sur le monde, de tenter de voir les choses différemment. Quand tout devient évident, on ne voit plus rien d’intéressant.

Sur votre site internet, on compte 17 tutoriels. On en déduit votre plaisir d’enseigner. Quelle est la place de la transmission au sein de votre approche artistique ?
J’avais pris l’habitude de faire des tutoriels pour transmettre ce que j’avais moi-même appris des autres. C’était une manière de remercier ce qui ont porté de l’attention sur moi. Mais, ces derniers temps, j’ai eu de plus en plus de mal à apprécier mon travail artistique, surtout au niveau technique. Donc, j’ai plus ou moins suspendu mes démarches de tutoriel. Je crois que je suis arrivé à la limite de mon travail du point de vue technique, je devrais surement prendre des cours de dessin, ce sera beaucoup plus enrichissant pour ma pratique. 

 
Que souhaitez-vous véhiculer ?
Au début, je voulais surtout expliquer que l’art digital pouvait être à la portée de tout le monde, qu’il ne fallait pas partir sur un ton défaitiste en disant que c’était trop compliqué ou carrément impossible. J’ai moi-même peu de bagages au niveau artistique, mais je sais que j’ai pu prendre beaucoup de plaisir à m’exprimer en image. On a tous besoin d’une activité d’expression personnelle. 

 © AquaSixio

Mot de la fin ? 
C’était un plaisir de faire cette interview.

Quelles sont vos actualités en cours ou à venir ? 
Je vais sortir un Artbook cette année, lié à un projet kickstarter qui me permettra de récolter les fonds nécessaires. 

Que pouvons-nous vous souhaiter pour la suite ?
De continuer à éprouver du plaisir à créer. 

 © AquaSixio

SUIVEZ LES ACTUALITES de AQUASIXIO sur :
SITE OFFICIEL
PAGE ARTIST'UP
DEVIANTart
FACEBOOK
TUMBLR 
YOUTUBE
    • 2017-04-14 13:48:13
    • 2 554 views
  • Tags - #illustration #dessin #digital #vie #humain #surréalisme #psychologie #emotions #Aquasixio #cyril rolando #monde fantastique #psychologue #thérapie #digitalart #grapic design
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI