L'univers funky de Choq...!

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité

Né à Paris, Choq a été biberonné à la culture hip-hop, l'illustration, la bande dessinée, l'animation et les jeux vidéo - qui demeurent aujourd’hui ses sources d’inspirations.
Après s’être entrainé sur papier, c’est tout naturellement qu’il s'est orienté vers la prise en main de la bombe aérosol en compagnie de deux potes d’enfance. Sa passion du dessin l’a ainsi conduite vers la création de persos et de décors… marqués par les couleurs vives, pleines d’énergie communicative.
Murs, peintures sur toiles, illustration, customisation de meubles, décorations d’intérieur… Choq décline son univers funky et original sur de nombreux supports, tout en poursuivant ses recherches et expérimentations.



© choq

Concernant votre parcours…
Dans quel contexte avez-vous touché à votre première bombe de peinture ? 

Vous souvenez-vous de votre première fresque ?
J'ai touché à ma première bombe avec deux potes. On était jeunes, mais on aimait le graff et les fresques en terrain. A l'époque on s'entrainait à faire des fresques sur papier ou on taguait au marqueur. Puis, un jour, on s'est motivé pour essayer de faire comme les grands car on se débrouillait pas trop mal sur papier. On a pecho des spray et on est allé tester les bombes sur les murs d'un terrain pas loin de chez nous... ce fut horriblement moche!! Mais ça nous a pas empêché de continuer...


© choq


© choq
 
Des collaborations, rencontres qui vous ont soutenues, encouragées… ?
Des rencontres on en fait toujours, des collaborations c'est pas tout le temps évident... du soutien et de l'encouragement?... Paris c'est particulier... bien sûr j'ai plein d'amis qui m'encouragent et me soutiennent... brok et takt des 3hc par exemple, qui m'ont donné l'opportunité de partager un atelier avec eux ainsi qu avec edge, suby, freak, iwo et ramses... car pour moi le fait d'être en atelier est très important pour la productivité...
Mais avant que tout cela n'arrive, il aura fallu que j'aille jusqu'à Melbourne en Australie pour avoir l'opportunité de travailler en atelier avec des gens qui me donnent ma chance et me permettent de dépasser certaine limites que je me fixais. L'équipe du Juddy roller studio... Là-bas en un an et demi j'ai vécu plus de trucs grâce à ce que je fais, qu'en toute ma vie a Paris!
J'y ai participé a plusieurs expos, fait ma seule expo solo ou j'ai tout vendu, peint des murs enormes, rencontré Jaw et Blo des DMV. J'ai eu la chance de travailler avec Selina Miles puis ensuite de rencontrer Sofles - qui, en plus d'être un tueur a gage est super généreux dans sa peinture... J'ai pu peindre en accord avec la mairie si un mur nous plaisait sans chichi pour rendre les murs de la ville plus funky...
Bref, je crois que depuis que je suis allé là-bas, on m'encourage plus qu'avant car j'ai pu faire là-bas des trucs qu'on ne me donnait pas l'opportunite de faire ici à Paris.
J'ai beaucoup evolué grâce à ce voyage et les seules personnes qui me donnent vraiment envie de croire qu'il est bon pour moi de continuer de ce que je fais, qui m'encouragent et me tirent vers le haut, sont là-bas à Melbourne. Ici à Paris, presque tout me tire vers le bas, mais je lâche pas... tant que ca craque pas...

 © choq and putos from Melbourne

Pourquoi avoir choisi le graffiti comme mode d’expréssion ?
J'ai toujours dessiné avant de toucher la bombe. J'ai commence à reproduire mes dessins sur les murs de mon quartier avec des marqueurs, j'ai jamais eu du matos de fou pour pouvoir mettre les couleurs comme je le voulais, donc l'idee de pouvoir reproduire mes perso avec de la couleur en grand sur des murs m'a vite plue!
Puis, à l'epoque on voulait faire comme les "grands", faire des fresques... moi j'étais celui qui faisait les persos...
Je ne suis pas passé par la case vandale, donc je sais pas si on peut parler de graffiti au sens propre du therme, moi je fais de l'illustration sur mur, du dessin quoi, sauf que j'utilise les bombes pour peindre et des murs comme support quand je peins dehors...

 © choq

Qu’est-ce que la peinture vous permet-t-elle d’exprimer ?
C'est selon l'humeur. En général j'aime faire des trucs funky, mais des fois il m'arrive de faire des sujets un peu moins funky ...


 © choq

Quelle impression, ressenti ou message souhaitez-vous transmettre à travers vos créations ?
Le sourire, chercher les details, faire passer plus de temps qu'un simple coup d'oeil même si c'est que quelques secondes de plus, amuser, faire réfléchir, s'évader, dénoncer quelque chose qui me frustre ou m'énerve, ça depend du jour et de l humeur...


 © choq
 
Vous créez des persos et des décors… marqués par les couleurs vives remplies d’énergie communicative.
Qu’est-ce que la couleur représente pour vous ?
La couleur est pour moi importante, surtoût dernièrement. Avant je ne jouais pas trop avec les couleurs, je faisais en général de la bichromie ou presque, souvent basée sur les beige marron. Après ma rencontre avec Jaw ma perception des couleurs a totalement changée. Je ne maîtrise pas encore la couleur, mais j'essaye des trucs qu'avant je n'aurais jamais osé.


© choq à Nantes

© choq avec nosbe

Comment définiriez-vous votre univers créatif ? 
Funky... rempli d'émotions bonnes et mauvaises. Un ami m'a dit que je faisais "de la guetto pisitivite".


© choq 

Quelles sont vos sources d'inspirations ?
Certains de mes amis artistes, l'illustration en général, la BD, l'animation, les jeux vidéo, ce qui m'entoure, mon environnement, mes frustrations, la connerie des gens...


© choq - galerie à ciel ouvert à Paris 19eme

Comment situez-vous votre pratique par rapport au graffiti « local » ?
Comme dit plus haut, je fais du dessin sur mur, j'ai jamais été super actif comme beaucoup à vouloir être vu partout... Disons que je suis un parmi tant d'autres...

© choq

Murs, peintures sur toiles, illustration, customisation de meubles, décorations d’intérieur… 
Comment choisissez-vous vos supports de création ? Qu’est-ce qui vous intéresse dans ces différents supports ?
Selon ce qu il y a. Je ne suis pas riche, donc si j'ai que du carton ça ne me derange pas. Si j trouve un mur peper ou je sens que j'aurais le temps de me poser tranquille, j y vais. Si je trouve un truc qui me plait et que je suis inspiré, pareil!
Peindre chez les gens, c'est souvent se plier à une demande, c'est moins cool sauf quand c'est des trucs qui me plaisent... la toile j'essaye mais je trouve pas mon travail adapté à ce support, je continue de me chercher...



© choq

Vous semblez apprécier tout particulièrement les intérieurs… pourquoi cet attrait ?
J'apprecie pas plus les intérieurs, par contre le confort qu'apporte un intérieur est intérressant. On peut prendre son temps, il y a de l'électricite, donc du chauffage s'il caille... on peut s'appliquer, dormir sur place, c'est couvert, y a un frigo... par contre c'est pas cool s'il n'y a pas de fenêtres!!



© choq

Comment choisissez-vous vos « spots » et sont-ils une source d’inspiration en soi ?
Au feeling, j'avoue ne pas trop faire de trucs en rapport avec l'endroit. Je ne me pose pas trop de questions là dessus, ça passe ou ça casse. Et si j'aime pas ce que je fais, je ne prends pas de tofs...

 
© choq

Quels sont vos prochains défis/envies, expérimentations… idées créatives ?
Continuer de reussir à survivre pour me premettre de ne pas lâcher ce que je fais et aime faire - ça c est le défi...
Mes envies ? Je voudrais une equipe de stagiaires ou de je ne sais pas quoi, qui s occuperait de faire mes toiles à ma place et que juste je signerais d'un point pour se vendre des sommes astronomiques, haha. Nan, serieusement je veux juste continuer à faire du choq, j'aimerais me perfectionner dans mes différents styles, dans les jeux de couleurs, tester de nouveaux rendus, continuer d'aller vers là où je n'irais pas par moi-même via l'aide de mes amis artistes critiques et de ne jamais être satisfait pour mieux faire la fois d'après...


© choq

Quels sont vos projets en cours, à venir ?
Bah c'est un peu top secret mais je prepare des trucs de fou... style expo toussa, genre truc de ouf avec des poissons volants et des pin up dans les gateaux au vernissage... Nan, sans déconner on verra car moi-même je ne sais pas trop où je vais... juste que je prépare un second solo... j'en dis pas plus... !


© choq

SUIVEZ LES ACTUALITES DE CHOQ :

PAGE FACEBOOK
 SITE OFFICIEL
  • Artist UP
    (hôte)
    • 2016-04-26 16:08:27
    • 2 588 views
  • Tags - #paris #illustration #street art #peintures #toiles #exposition #urban art #melbourne #choq #customistion #décorations
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI