Interview de Acid Arab : l'art de mêler acid house & musique orientale !

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

Acid Arab dans un festival de rock psyché, même le binôme Guido Minisky et Hervé Carvalho s'en étonnent. C'est pourtant bien sur la grande scène de Rock In The Barn que le duo a officié pour cloturer l'édition 2015.
Imprégnés depuis longtemps par la culture orientale, c'est naturellement que l'un de leurs voyages en Tunisie fut déterminant pour la suite du projet. La rencontre de leurs deux univers et celle de Slim Gouja a poussé les deux artistes à créer un projet commun, entre acid house et world musique orientale. Acid Arab prépare un album pour 2016, en attendant, on peut déjà profiter de Djazirat el Maghreb, leur dernier EP. 
Rencontre avec les deux DJ dans les loges de Rock In The Barn, quelques heures avant la mise marche de leurs platines. 

 
 

Avant 2011, vous aviez tous les deux des projets distincts, pourquoi avoir choisi de vous réunir pour créer Acid Arab ? Artistiquement, vos deux univers se complétaient ?

Avant de faire Acid Arab, depuis 2 ans on avait une soirée ensemble dans un club à Paris. On y jouait de la house, du disco… Donc oui, nos deux univers se réunissaient.

 

 

Y a-t-il des rencontres particulières qui vous ont poussés vers la création de Acid Arab ?

Slim Gouja, c'est une rencontre particulière! À l'occasion d'un voyage en Tunisie, à Djerba, on a rencontré ce jeune musicologue, qui s'occupait également du conservatoire municipal de Houmt Zouk sur l'île de Djerba. Ce type, quelqu'un lui avait dit "y'a deux mecs là qui cherchent des infos sur la musique", donc il nous a accueilli, il nous a reçus longuement, il nous a dit des tas de trucs sur la musique, l'histoire, les liens entre l'histoire et la musique, des choses sur la colonisation, le solfège, tout par le prisme de la musique, c'était absolument passionnant.
Au delà d'être passionnant, c'était hyper généreux  de sa part et c'est quelqu'un de très touchant et émouvant...

 


© Droits Réservés

 

En écoutant vos morceaux, j'ai trouvé que Acid Arab, c'était au delà du mélange musique orientale / acid house. Les parties orientales des parties électro sont assez distinctes, pourquoi ce choix de votre part ?

En fait, c'est une question de point de vue. On essaye d'avoir un son à vrai dire, d'avoir un truc. Dans nos morceaux, il n'y a pas la partie arabe et la partie techno. En tous cas c'est notre impression.
En DJ set, ça nous arrive de mettre d'abord un morceau traditionnel puis un morceau techno, mais si tu parles de nos productions... Le but recherché est de trouver quelque chose qui rassemble les deux styles. Pour tout ce qui est rythmique orientale, on utilise des instruments traditionnels donc de fait, la partie rythmique serait plus orientale...

 

 

Vous avez beaucoup voyagé, est-ce que vous avez rencontré des artistes qui sont un peu dans la même veine artistique que vous ?

On en a rencontré plein, des gens qui font de la musique, qui sont dans le délire de se faire télescoper des trucs. Oui, on en a rencontré plein et dans tous les pays. Que ce soient des Djs, des producteurs etc… 

 




© Droits Réservés

 

Aujourd'hui, avec quels outils travaillez-vous ? Vous êtes plutôt hardware ou software ? Samples ou jeu réel… ?

En studio, on bosse au studio Shelter et on a la chance d'avoir accès à un matériel assez incroyable. Il y a deux autres membres du groupe qui ont cet énorme studio qui produisent de la musique pour l'audiovisuel en général, et avec eux on a accès à ce studio qui a une collection assez incroyable de synthétiseurs, de vieilles machines...
Après,  c'est bien sûr enregistré sur un ordinateur. En live, c'est un mélange des deux, on a un ordinateur qui tourne, un clavier avec nous, des boîtes à rythmes, des synthés etc… 

 

 

Votre EP est sorti le 9 octobre, un album est prévu par la suite ?

Il y a une envie d'album, sûrement pour 2016. S'il y a envie, il va falloir qu'on s'y mette. Pour l'instant on défend l'EP ce soir, même pas forcément l'EP d'ailleurs, mais on vient représenter notre style. On vient dans un festival de Rock psyché (Rock In The Barn) donc on essaye de s'adapter un peu.

 



© Arnaud Bianquis

 

Vous jouez donc à Rock In The Barn ce soir, vous connaissez d'autres artistes de la prog ?

Oui, on connait Wall/Eyed, de rock pscyhé de Paris. Là ce qui joue ça a l'air pas mal (c'est Crocodiles, la tête d'affiche de ce soir là, ndlr).

 




© Julien Tragin

 

RETROUVEZ ACID ARAB SUR :
Facebook
Soundcloud


 ACID ARAB EN CONCERT
11.11 | Le Petit Bain Paris
18.12 | La Ferme du Buisson Noisiel (77)
30.01 | Festival Garosnow Cauterets (65)

  • Saam WB
    (Owner)
    • 2015-11-09 06:26:43
    • 3,482 views
  • Tags - #paris #france #house #rock in the barn #ACID ARAB #ACID HOUSE #MUSIQUE ORIENTALE #MUSIQUE ARABE #TUNISIE #DJERBA
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI