Voyage dans les airs pop électro avec UNNO !

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité

UNNO – The UNexpected NOte (La note inattendue), sont les nouveaux protégés de Nowadays Records - label qui accompagne la nouvelle vague d’artistes français. 
Issus du collectif dunkerquois JAYFLY, depuis 2011 les 3 membres fougueux du groupe ont appris à créer ensemble, à croiser leurs idées, poussant ainsi les frontières des univers respectifs.
Les influences du projet sont extrêmement variées, rendant leur style inclassable et leur univers musical unique - à la fois brut et sensible, punchy et mélancolique…  En attendant l’album, plongez dans l’univers aérien et propice à la rêverie de UNNO !


 


Suite au succès rencontré par «As we land», l'EP est de nouveau disponible depuis le 8/04/2016, avec des bonus et en version vinyle !

UNNO EN CONCERT :

03/06/16 MAUBEUGE - Les Folies w/Caribbean Dandee 
05/06/16 NOYELLES - SOUS -BELLONNE Chez Oim Fest 



UNNO - ©Flavien Prioreau 


Derrière UNNO on y entend un trio d’artistes libres qui créent respirant à pleins poumons… portés par une grande liberté. Mais qui sont les artistes et personnalités qui se cachent derrière UNNO ? 

Awir Leon : Bonjour, je suis Awir Leon et je suis mi-homme mi-raisin, j'aime la nature, les abeilles et les balades en plein air avec mes amis. Dans UNNO j'écris des paroles, je les chante, et je joue des synthétiseurs aussi.
Abraham : Bonjour je suis Abraham, mon nom de scène est Tismé.
Je suis rappeur/chanteur/compositeur/slameur/beat-boxer/metteur en scène/dj/batteur/organisateur d'événements.
L'ennui m'ennuie. J'aime rire et manger. Chinoisement parlant je suis buffle de bois.
Joachim : Bonjour, moi c'est Joachim, j'officie sous le pseudonyme de J.Kid, ça vient de l'anglais "Enfant J", qui n'a aucune signification particulière en fait. Je suis compositeur comme les deux autres larrons, beatmaker comme on dit dans le jargon, j'aime les bonnes choses, la vie, les copains et faire rimer "larron" avec "jargon". Et dans UNNO, je regarde souvent les autres travailler en hochant la tête de haut en bas en rythme et parfois je fais tout.




Vous êtes issus du collectif dunkerquois JAYFLY. Dans quel contexte UNNO a-t-il vu le jour ?

L : Le projet de base était la collaboration entre J.Kid et moi-même, on a vite eu envie de mettre notre musique sur scène et on ne voulait pas se limiter à la forme DJ + MC,  on a donc cherché un batteur, qui en premier lieu a été notre frère Joanni Lo Re. En fait, après il avait piscine donc il pouvait pas et sans faire exprès Abraham m'a dit qu'il avait fait de la batterie quand il était petit. Comme on aimait beaucoup sa musique, on lui a dit bah viens alors, et voila c'était UNNO.
A : Oui et puisque tu parles de Joanni, je vais en profiter pour dire que jamais, dans l'histoire des groupes du monde entier, une transition entre deux membres n'a été aussi facilitée. Et ce grâce à lui! (pleurs joyeux).
En même temps il adore nager donc parfois j'en viens à douter du fait que ça vienne purement et simplement de sa générosité...
J : Oui et puisque tu parles de Jayfly, je vais en profiter pour dire qu'en plus d'être notre famille c'est sans doute le meilleur collectif du monde, avec pleins de MCs géniaux comme QWH, Veerus, Malik, 187 ou encore Daz-Ini, des beatmakers fantastiques comme Unagii Sama, Monk' et Ikaz, des graphistes sympathiques comme Quartier Graffik et un guru charismatique du nom de Spock...
Allez checker le site www.jay-fly.com pour pas beaucoup plus d'infos mais beaucoup de musique gratuite. Merci de demander.




A quelles envies artistiques… personnelles respectives fait-t-il résonance ?

L : En ce qui me concerne, il fait déjà résonance au fait de vouloir faire de la musique ensemble simplement, même juste de passer du temps ensemble parce que c'est une bonne excuse. Ensuite en comparaison avec mon projet perso par exemple, qui est plus quelque chose qui commence et qui grandit à l'intérieur pour après être exposé à l'extérieur, UNNO c'est un résultat plus direct de ce qui se passe quand tu mets trois gars dans une pièce avec des jouets et c'est comme si on se parlait de notre journée en fait... c'est un truc fédérateur.
A : C'est moi qui ai dit à Léon de dire tout ça. C'est pas mal hein?! (rires chatoyants)
Pour moi, UNNO, c'est créer avec deux gars que j'apprécie tant artistiquement qu'humainement et ce en étant totalement libre. J'aime bien. 
Et puis le groupe, ça permet de travailler sur l'ego et de développer l'altruisme. Il y a souvent trois propositions. Soit on mélange les trois, soit on choisit la meilleure des trois (souvent la mienne hahaha). Quoiqu'il arrive c'est très enrichissant.
J : J'ai jamais vraiment eu d'envies artistiques particulières, dans le sens "réfléchies", ça me fatigue vite les discussions ou les réflexions sur la musique en tant qu'art ou sur l'art en général, vouloir donner un sens ou une direction, chercher le pourquoi... c'est chiant. Moi je m'arrête à ce que c'est censé susciter de prime abord : "j'aime bien ou j'aime pas" c'est tout, comme pour la nourriture en fait, t'aimes bien un plat ou pas, tu commences pas à chercher à savoir ce que le cuistot voulait exprimer en mettant de la tomate et théoriser dessus pendant des heures... Ce dont j'ai vraiment envie c'est de m'amuser et de créer, avec UNNO j'ai la chance de pouvoir faire les deux en même temps sans les prises de têtes dont je viens de parler. Je vois la musique comme une récréation, un exutoire aussi, et rien de tel que d'aller se défouler à la récré avec ses bons copains, parce que tout seul dans la cour de récré, on s'ennuie.


UNNO - ©Pierre Volot 


Comment votre projet musical a-t-il évolué depuis 2011 ?

A : On a vraiment appris à créer ensemble, à comprendre les codes et fonctionnements de chacun, à échanger suffisamment pour qu'il n'y ait aucune frustration...
Et personnellement je me sens plus à l'aise car au départ ils étaient méchants avec moi.
J : Maintenant on arrive bien et plus vite à fusionner nos cerveaux pour n'en former plus qu'un seul (super-puissant) qui nous permet d'aller plus loin dans nos univers respectifs et de les joindre très librement. On arrive pratiquement à anticiper les idées et les réactions de chacun quand on travaille, ce qui fait qu'il y a un espèce de dosage naturel qui se produit et qui donne un résultat qu'on arriverai pas à créer chacun de son côté.
L : Je pense qu'on assume beaucoup plus nos envies et nos influences musicales qu'il y a 4 ans, on arrive à moins se demander si on "a le droit" de faire telle ou telle chose et du coup on s'éloigne de plus en plus de la monochromie, ce qui en même temps à l'effet inverse de solidifier un espèce de "son" UNNO, c'est marrant. Et puis aussi on change nous-mêmes, on est plus les mêmes gars qu'au début et donc la musique bouge avec nous. 


 UNNO - ©Flavien Prioreau 


Tel un laboratoire de rencontres et d’expérimentations votre musique croise des influences extrêmement variées. Votre style semble inclassable… sauriez-vous le décrire en quelques mots ? 

J : Chapeau, coquille, bébé.
L : hibou, genou, caillou, coucou
A : Mais où est donc or ni car? Non moi je dirais que c’est un "Méticuleux Brouhaha".
 
Par qui, par quoi sont inspirés les titres et les histoires que vous semblez raconter ? 
Awir Leon : Par ce qui se passe dans nos vies, ou juste la mienne des fois... en général je ne sais pas de quoi je parle quand j'écris, je le réalise souvent après, des fois juste après, des fois des années, j'écoute le texte et je vois exactement à quelle situation il fait référence. Mais ça se passe sans réfléchir, c'est juste ta journée, ta semaine ou ton mois qui te fait choisir tel ou tel mot.
Joachim : Bah moi j'écris pas alors... mais si ça vous intéresse je peux vous dire ce qui m'inspire quand je compose, si oui, n'hésitez pas à m'envoyer moi un message sur la page de UNNO. Merci.
 
Qu’est ce que cette diversité vous permet-t-elle d’exprimer ?

L : A peu près tout je pense..
J : Une photo de nous en musique.
A : Le seul truc qui est dommage c'est qu'avec Joachim on comprend pas trop ce que dit Léon, mais c'est pas pour ça qu'on le respecte pas en tant qu'humain à part entière.




Que est votre mode opératoire, les étapes du processus créatif ?

J : D'abord on mange bien et puis hop c'est parti...
L : Ca dépend, parfois c'est un de nous qui trouve une suite d'accords, ou une rythmique, et après un autre qui rajoute autre chose et le morceau se crée comme ça... Parfois on improvise pendant les répètes et le morceau entier sort d'un coup... 
A : Et après tu écris! Ou pas...



 UNNO - ©Flavien Prioreau 

 
Votre meilleur souvenir de scène …. et/ou de rencontre avec UNNO ?

L : Y'en a pleins... là je pense à notre première résidence à trois, on était censés présenter un set entier à des pros pour qu'ils nous aident mais Abraham venait de nous rejoindre donc on avait seulement une moitié de morceau. Ils sont revenus 4 jours plus tard et on avait un set d'une demi-heure haha.
A : 3 jours même non? Enfin peu importe...
Moi j'ai de très bons souvenirs de notre carte blanche aux 4Ecluses à Dunkerque en novembre 2013. Il y avait pratiquement tout le collectif et on a fait un gros concert de deux heures... Il y avait aussi des amis danseurs... C'est un super souvenir. 
Et puis Monk' n'était pas encore dans le collectif, c'était la belle époque.
J : Ah oui c'est vrai Monk' n'était pas encore là... cette époque me manque ! Sinon je garde aussi un bon souvenir de notre concert à valence en 2012 ou 2013 je sais plus, quand la batte de la batterie d'Abraham s'est envolée sur scène en plein milieu d'un morceau. Léon et moi on s'est d'abord demandé pourquoi on entendait plus le kick puis on s'est demandé où était Abraham, on a continué le morceau à 2 comme si de rien n'était, puis Abraham environ 2 minutes plus tard est revenu à son poste, a bricolé un peu et nous a fait un petit signe sympa de la tête, on a enchaîné avec le morceau d'après. ni vu ni connu... Ces 2 minutes m'ont semblé durer 1h. Il nous a dit après qu'il était parti dans les loges chercher la clé pour resserrer la batte. Tranquille le gars!
 



Votre challenge quotidien en tant qu'artistes musiciens ?

A : Rester content. Faire plein de choses. Faire du bien aux gens. Réussir à dormir.
L : Réussir à rester dans la créativité et la sincérité tout en cherchant à développer un projet. Pas commencer à mélanger la "carrière" du projet et son essence. Et le planning.
J : Empêcher la frustration de s'inviter à la fête, garder une vision d'enfant de la créativité et jouer à la Playstation le plus possible! 


Apple Music 
Itunes
Deezer
Spotify
As We Land EP > release October 30th
 


Votre nouvel EP «AS WE LAND» sortira le 30 Octobre. Quelle est la genèse de ce nouvel opus… et de son titre ? 

L : Les morceaux de cet EP font partie d'une multitude de trucs qui ont été créés pendant les 2 ans qui sont passés depuis notre dernier EP "Birds".
On était vraiment en mode labo, sans chercher à finaliser quelque chose tout de suite et du coup ça nous a libéré et ça nous a permis de pousser, chacun dans les directions où il avait envie de pousser.
Le titre, c'est un peu comme pour les paroles, je suis pas encore certain de ce qu'il veut dire haha... je pense qu'on est tous les trois dans une phase de vie ou les choses se posent un peu, pas dans le sens ou ça se calme et ça ralentit, mais dans le sens où la vision devient plus large et plus sereine. Plus comme un aigle que comme un moineau.
A : Hahahahahaha.... J'ai rien de mieux à dire après cette dernière phrase!!
J : Oui la dernière phrase m'a cloué le bec (ahaha)
 



Quels choix ont été vos choix artistiques dans se création ? 

L : Il n'y en pas eu, en tout cas rien n'a été discuté. Je pense que notre musique sort quand on fait tous les trois exactement ce qu'on veut et quand tu superposes les trois couches, ça fait UNNO. Le seul travail à faire c'est de se libérer chacun de notre côté et quand on est ensemble de pas brider les 2 autres.
A : Oui voilà et aller plus loin qu'avant... Être plus exigeants. Dire plus souvent "c'est naze".
J : Oui c'est vrai, j'adore dire "c'est naze" en plus, ça nous oblige à être plus précis en fait, sans s'en rendre vraiment compte...
 
… super productifs vous êtes avec un album prévu pour 2016! Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?

J : Oui, tous les arrangements seront en clé de sol, clé de ut et clé de bras aussi.
L : Il va être fantastique, il y aura des ours et des trampolines dedans.
A : Mais les ours seront interdits de trampoline par contre.




Autres actualités à annoncer pour 2015 (dates, clip… tournée… ) ?

L : Oui il y a un clip pour "Blue Leaf" qui mijote, une date à l'international le 27, et d'autres trucs mais je sais plus trop... ça commence doucement pour cette année!
A : En fait on finit tranquillement 2015 tout en préparant bien 2016……



SUIVEZ LES ACTUALITES DE UNNO :

PAGE FACEBOOK
SITE OFFICIEL
TWITTER
SOUNDCLOUD


Apple Music 
Itunes
Deezer
Spotify
As We Land EP > release October 30th
 
  • Artist UP
    (Owner)
    • 2016-05-23 10:30:36
    • 2,445 views
  • Tags - #pop #paris #électro #Concert #musique #trio #EP #album #metronomy #sortie #énergie #mélancolie #NOWADAYS RECORDS #UNNO #Dunkerque #JAYFLY #James Blake
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI