L'EP "The Light Through" de In the Canopy : une épopée planante

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

In the Canopy est un groupe parisien d'art rock composé de 5 membres. Dès ses débuts très prometteurs en 2012, le groupe se fait repérer par de nombreux médias et reçoit un bel accueil du public. Avec un rock puissant et mélodique, une énergie rythmique et un univers humain et lumineux... In the Canopy sait comment transporter les foules...
Début 2015 le groupe a sorti son second EP "The Light Through" : une épopée planante et aérienne qui prend des allures de rêves éveillés. Interview entre ciel et terre...

>> En première partie de Jay Jay Johanson le 10 décembre à La Clef << 




Pouvez-vous nous parler de vos parcours respectifs, de votre rencontre ?
Quand "In The Canopy" est-t-il né et que signifie votre nom de groupe ?
Vous êtes désormais 5, comment se répartissent les rôles ?
In The Canopy signifie littéralement "dans la Canopée ». On aime imaginer placer notre musique sur les cimes des arbres, dans un espace entre ciel et terre, au milieu d'un espace accueillant avec nos amis grands singes qui viennent faire leur nid à la nuit tombée.
C’est le nom qu’on a donné à notre musique depuis 2009 quand on s’est rencontrés avec Thomas M. (guitare électrique, choeurs). Ensuite, est arrivé Thomas C. (batterie) qui a présenté Maxime Lunel, ingénieur du son, pour l’enregistrement, la réalisation et le mixage de notre 1er EP Never Return. Ce dernier a ensuite intégré le groupe aux synthés et à la guitare électrique avec Erwan Karren (basse, choeurs). Carla Legendre, notre manager, a commencé à travailler avec nous suite à la sortie de ce 1er EP en 2012. 
Ca fait donc depuis 3 ans vraiment que le projet est dans sa forme actuelle, et je dirais mature. Du duo de « pop de chambre » couchant ses premières compos sur Garage Band au groupe de rock indé que nous sommes actuellement, entourés et soutenus par plusieurs partenaires, beaucoup de chemin a déjà été parcouru mais ce n’est que le début ! 
Nous apprenons chaque jour à vivre ensemble, nous organiser, composer, arranger et produire notre musique… Les différences de parcours de chacun permettent aussi un enrichissement personnel et collectif. Thomas C. et Erwan ont par exemple le rôle de régisseur dans le groupe et Maxime, grâce à son Studio Mastoïd, nous permet de répéter et enregistrer nos compos.


© In the Canopy 

© In the Canopy - Keeping an Eye


Votre musique est à la fois aérienne, planante et très énergique. De l'art-rock au trip-hop en passant par la folk, de nombreuses influences musicales se mêlent... Quelles sont vos inspirations ?

On écoute tous beaucoup de musiques, beaucoup de styles différents : Thomas M. par exemple beaucoup de jazz et de rock barré comme Deerhoof, Erwan du rock 70's mais aussi en ce moment le dernier Son Lux...
Maxime écoute de la pop indé et en ce moment The Acid, Thomas C. de la musique classique, et moi du hip hop avec en ce moment un retour à l'intégral de J Dilla entre un Fela Kuti ou le dernier Foals. 
En terme d'influences, notamment pour la créativité impressionnante de la production, du mix, on a beaucoup écouté les derniers Alabama Shakes, Foals et Son Lux … Et il y a bien sûr des groupes qui nous sont chers à tous les 5, comme Radiohead, Grizzly Bear, Fleet Foxes, Tame Impala, Half Moon Run ou encore Dirty Projectors. 


© In the Canopy - 1234 Hands


Comment définiriez-vous votre musique ? 
Notre musique oscille entre la puissance du rock, le côté terrien, et la dimension planante et mélodique, aérienne, qui nous est chère. Nous cherchons des sensations de libération et d'élévation nous emmenant vers cette Canopée fantasmée.


© In the Canopy 


Quelles émotions guident votre travail de composition ?
On a souvent une thématique existentielle développée dans le texte. Plutôt que de l'aborder d'une seule façon, on aime voyager parmi les différentes émotions qui permettent de l'approcher, entre une appréhension frontale et des couleurs sonores plus expressionnistes et tangentielles. 
On part très souvent d'un sujet qui nous pose question, voire problème, et d'une analyse critique du réel (la culture capitaliste contemporaine, les difficultés relationnelles entre singes bavards, l'angoisse existentielle de l'homo sapiens en 2015 etc.) pour ensuite proposer une autre façon d'appréhender les choses et de retrouver, si ce n'est la liberté, au moins une sensation de liberté de pensée et d'agir. 


© In the Canopy - In the Attic

 

Vous avez sorti votre second Ep "The Light Through" au début de l'année... 
De quelle manière avez-vous abordé l'enregistrement de cet opus ?
Ce 2ème EP était pour nous comme l'aboutissement d'une 1ère phase de vie du groupe à 5 avec à la fois l'enregistrement de morceaux plus anciens qu'on jouait en live depuis le début (comme In The Attic, The Light Through et Keeping An Eye) et des morceaux composés plus récemment (comme Crystal Ball et 1234 Hands). 


 


Quelles ont été les évolutions (enregistrement, choix artistiques...) par rapport à votre premier EP "Never Return" (2012) ?
On avait envie de passer un cap par rapport au 1er EP dans l’idée d’un travail plus collectif. On a notamment dû trouver la bonne interprétation « studio » de titres que l’on jouait dans une forme et une énergie plus « live ». Un travail de réarrangement a été fait en amont.
Nous avons aussi poussé la production notamment avec Maxime qui, depuis notre 1er EP, a développé sa technique d'ingé son, ainsi que son studio avec l'acquisition d'autres outils (compresseurs, sommateurs, effets, etc.).
L’expérience de chacun grandissant, nous avons pu approfondir nos compos, nos arrangements et aller plus loin dans notre recherche créative. De nouvelles rencontres et collaborations sont aussi nées autour de ce projet.
Des amis musiciens ont été invités, Camille de Boullier De Branche au trombone et Gaspar José au Vibraphone. Vincent Rouffiac a réalisé notre premier clip sur « 1234 hands ». Mathilde Lier et Pauline Segret ont travaillé le graphisme avec Joachim.


 


Vous chantez en anglais sur tous vos titres... pourquoi ce choix ?
Envisagez-vous d'avoir un jour des titres en français ? 
L'histoire de Canopy s'est faite autour du chant en anglais mais évolue en ce moment. Thomas M, Joachim et Erwan écrivent en anglais, une langue plus intuitive pour exprimer leurs idées. Joachim a, depuis peu, envie d’enrichir la palette d’expression en repassant sur quelque chose de plus frontale… Il y aura, pour commencer, quelques phrases en français sur un des morceaux de l'album que nous sommes en train d'enregistrer et qui sortira au Printemps prochain. Peut-être des morceaux en français arriveront par la suite…


RETROUVEZ IN THE CANOPY : 

SITE WEB
FACEBOOK

  • Elina Tarade
    (Owner)
    • 2015-12-05 17:04:23
    • 1,417 views
  • Tags - #folk #rock #Concert #musique #La Clef #In the Canopy #art rock #Jay Jay Johanson
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI