L'électro pop de OH BOY! : une virée dans un périple halluciné

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

On peut dire que le duo français OH BOY! dépote... Tout droit sortie d'un rêve hallucinatoire, leur pop électronique nourrie de nombreuses influences est portée par des sonorités envoutantes qui donnent envie d'aller se déchainer sur le dancefloor.
OH BOY! présentent "The Fall" - un premier premier EP d'une efficacité redoutable, conjugué à une identité visuelle sexuelle sombre et graphique qui marque les esprits... Après la découverte de cet opus une chose est sûre, le duo n'a pas fini de faire parler de lui !




Vous êtes deux musiciens à constituer le groupe Oh Boy... Pouvez-vous nous parler de votre parcours ? 
SLip : Musicalement, on se suit depuis des années autour du groupe Apple Jelly où BEnn. était auteur et chanteur et SLip s'occupait du graphisme. Mais on se connaît depuis encore bien plus longtemps que ça puisqu'on a partagé les mêmes bancs d'école.
On a évolué tous les deux autour d'Apple Jelly, Benn affinant ses productions, développant le groupe au cours de tournées internationales ou d'albums et moi développant en parallèle une identité graphique qui le conduit jusqu'à NY.



© OH BOY!


Que signifie votre nom de projet "OH BOY" ?  
BEnn : OH BOY!, c'est un cri qu'on pousse quand on tombe sur quelque chose d'inconnu, c'est ce qu'on susurre à l'oreille de son partenaire en fin de nuit ...


De quelle manière vos deux univers et compétences artistiques se retrouvent-t-ils au sein de votre projet ? Comment se répartissent les rôles ? 
BEnn : On croise au maximum notre travail, en proposant, en discutant tous les jours pour essayer de garder le propos artistique aussi fort et intact qu'on l'avait pensé au départ.
Toute la conception se fait à deux même si au niveau de la réalisation, je suis musicien et SLip s'occupe du graphisme. Ce qui nous intéresse le plus, c'est cette partie de conception, de mise en place, de création où on peut justement rebondir sur les idées de l'autre et pousser le plus loin possible notre réflexion.




Le 30 octobre, vous avez sorti un Ep de 4 titres intitulé "The Fall ».
De quelle manière avez-vous construit cet opus ?
SLip : Cet EP est une sorte de reboot d'Apple Jelly, caché sous des habits de OH BOY! puisqu'on retrouve des anciens titres revus à la sauce OH BOY! Le véritable projet sera la sortie de l’album.

BEnn : On a souhaité que cet EP fasse le lien entre le passé et le futur. Entre ce qu’était Apple Jelly et ce qu’est maintenant OH BOY!. On a donc opéré un reboot du système et construit avec ce nouveau matériau et une nouvelle approche de titres phares d’Apple Jelly.


 © OH BOY!


Quelles sont vos inspirations et influences ? 
BEnn : Parmi nos influences musicales, on peut retrouver LCD Soundsystem, Kraftwerk, Blur, Radiohead, Hot Chip, Giorgo Mordre pour les plus évidentes. Mais, surtout : l’art contemporain, la rue, la vie. Banksy, Marcel Duchamp et Chris Esquerre, quoi ; )


OH BOY! - The Return Of The Apes (A Race To Fame) from OH BOY!


Vous accordez une grande importance à l'image et vous avez développé votre propre univers visuel... De quelle manière l'image est pour vous la continuité de votre projet musical ? 
SLip : Quand on démarre un projet, il n'y a ni image, ni son, simplement une volonté d'exprimer quelque chose. On discute, on échange, on affine notre propos jusqu'à obtenir un matériau utile pour notre travail. Après chacun le traduit à sa façon, en image ou en son suivant sa sensibilité. L'image n'est pas plus la continuité du projet musical que l'inverse, chacun s'alimentant de l'autre et se construisant en parallèle.


Comment se passent vos live ? De quelle manière les préparez vous et les vivez vous ? 
BEnn :  Pas de live prévus en ce moment. Nous travaillons dessus actuellement. Nous aimerions proposer quelque chose de différent. 
On cherche encore comment traduire nos envies sur scène pour offrir un spectacle complet et pertinent. On essaye surtout de ne pas se laisser déborder par la technologie pour ne pas proposer un show distrayant mais creux.


Que souhaitez vous transmettre à votre public ? 
SLip : Si le public pouvait repartir d'un de nos concerts en étant bousculé, perturbé et qu'on l'ait conduit à se poser des questions sur le monde qui l’entoure, on sera satisfait !

BEnn : Le libre arbitre. Aujourd’hui beaucoup de gens se glissent dans des postures. Des positionnements musicaux, artistiques et même politiques, ce qui est plus grave, sont aujourd’hui « vendus » prémachés, prêts à consommer. C’est quelque chose contre lequel il faut lutter.  


  © OH BOY!


Pouvez-vous nous donner 5 titres indispensables à votre playlist ?
BEnn et SLip :
Radiohead / How to Disappear Completely
Beatles / Eleanor Rigby
Happy Mondays / Kinky Afro
David Bowie : Heroes
Dominique A : Le Commerce de l’Eau


Quels sont vos projets, actualités à venir ?
SLip : Le plus gros projet sera la sortie de l'album qui est prêt depuis belle lurette et qui devrait être disponible enfin en 2016. Entre temps, il faudra surement qu'on sorte des clips, des titres inédits, qu'on puisse mettre le nez dehors et proposer une formule de concert qui nous convienne. On est en train de travailler sur des formats courts pour de la diffusion web et on espère pouvoir proposer des évènements live sur le web.


RETROUVEZ "THE FALL" sur :

iTunes
Deezer


SUIVEZ LES ACTUALITES DE OH BOY! :
  • Artist UP
    (hôte)
    • 2015-12-24 10:05:08
    • 1 267 views
  • Tags - #pop #électro #musique #music #alternative #APPLE JELLY #SLip #electro pop #lcd soundsystem #oh boy #hot chip #kraftwerk #space invaders #the return of the apes #clockwork #what if there is no tomorrow #depeche mode #BEnn #New-Wave
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI