Les visages de l'âme dans les oeuvres d'Aurore Lephilipponnat

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

Aurore Lephilipponnat est une jeune artiste peintre et dessinatrice dont les oeuvres intimes et sensibles sont profondément ancrées dans la spiritualité de par ses approches philosophiques bouddhistes personnelles.
Dans ses oeuvres, l'artiste aborde des thèmes autour de la danse butoh, de la femme, du corps et de l'âme, mettant en exergue les liens entre l'esprit et le corps... Dans ses peintures fascinantes Aurore Lephilipponnat nous fait connaître l'homme dans sa nature, tout en laissant s'exprimer l'émulsion puissante des vibrations des âmes... 



La Cave Show Room Gallery présente 
les travaux originaux de :

FLO EYMANN (Peintures) - AURORE LEPHILIPPONNAT
ANGELINA NOVé 
& spécial Guest GONZAL (Sculptures

Le vernissage aura lieu aux Fileuses
12 février de 18H à 23H30 > EVENEMENT FACEBOOK


EXPOSITION du 12 février au 4 mars 2016

Accès :
2ème Sous-sol de 
LES FILEUSES : 71 RUE ST HONORÉ 75001 PARIS
METRO: CHATELET/ LES HALLES
 OPEN : JEUDI au SAMEDI de 14H A 20H 
et du DIMANCHE au MERCREDI sur RDV : auxart@gmail.com



Dans quel contexte avez-vous commencé à créer ?
Il me semble que nous sommes createur en tout temps, à tout moment, et que cela passe d'abord par nous même, même si nous ne conscientisons pas ce phénomène de création. Nous entrons dans ce processus de création dès lors que nous sommes observateurs et ayant digéré l'environnement dont nous nous inspirons, nous permettons de générer une vision de notre monde à l'exterieur de nous...
Je crois que mon premier environnement fut celui de l'observation, en tout lieu, de savoir regarder et interpréter à ma manière, Il s'est avéré que des prédispositions à dessiner, voire une nécessité à dessiner a été mon premier outil pour retranscrire ce monde autour de moi, peut-être même avant de savoir bien communiquer par les mots.


Aurore Lephilipponnat © photographie de Gérard Tournenize


Pouvez-vous nous parler de vos «  errances  » et recherches artistiques, avant d’avoir trouvé votre discipline par excellence - le dessin ?
Y-a-t-il vraiment jamais un « avoir trouvé  », tout du moins, je ne me le souhaite pas et ne le souhaite à aucune personne qui souhaite créer et s'épanouir dans ce domaine. Le doute fait partie du processus et les ratures, les difficultés, les flottements sont des instants qui forgent la création, sculpte le parcours - établissant un lien intime et étroit entre le processus de création et son créateur.


© Aurore Lephilipponnat 


Disons que le dessin est arrivé, puis reparti, m'exigeant à moi même d'utiliser un art plus noble, par la peinture et le support sur toile. Je m'extirpe durant quelques années de mes affinités premières et m'oriente en me désorientant vers des démarches plastiques très différentes d’aujourd’hui, d'où jaillissaient des couleurs bien plus vives et des représentations féminines bien plus lascives.
Le dessin est revenu par un cheminement long mais nécessaire, et une envie de renouer à ce traditionnel outil si précieux pour les dessinateurs, le crayon et le papier. Le bonheur des dessinateurs, car je me qualifie bien plus dessinatrice que peintre et mes années de grandes passions pour la Bande dessinée en témoignent.
Revenir au dessin m'a permis de m'approprier ce geste plus filandreux, viscéral, animé d'un réseau veineux dont les fortifications naissent des racines des arbres. Le crayon danse sur le papier et se vit comme un instant de liberté, il ouvre toutes les portes vers soi. En tout cas, pour moi, revenir au crayon et au dessin m'a laissé un sentiment de plénitude et de liberté, ma manière de m'exprimer.
Naturellement, des choses plus personnelles sont arrivées à partir de là, en tout premier les visages et les regards de l'âme...


© Aurore Lephilipponnat 


Des rencontres importantes qui vous ont soutenues, encouragées, inspirées ?
Les rencontres, celles de tous les jours, portées par des petites attentions qui les unes après les autres, bâtissent des murs de confiance sur lesquels poser des dessins. En réalité, bons nombres d'artistes m'ont permis d'avancer, mais ce ne sont pas eux que je souhaiterais citer, bien qu'ayant été inspirée par des genres, des ambiances, ils ne sont pas le socle sur lequel tout s'est construit.
Ainsi les premiers que je remercie, ce sont mes parents qui ont toujours appuyé mes choix de devenir peintre, mes amies qui m'ont toujours portées et soutenues, ce qui m'a permis de me situer socialement en m'identifiant à ce que je souhaitais devenir, portant les prémices de ce que je serai aujourd'hui.
Et chaque rencontre, encouragement, et même mépris ont été des inter-Etres susceptibles d'être des guides éphémères.
Merci aussi à vous, par le biais de cette interview, qui portez aussi attention à mon travail, me permettez de m'exprimer et diffuser mon travail. 



© Aurore Lephilipponnat


Pouvez-vous nous en dire plus sur vos sources d’inspirations et les sujets représentés ?
Mes inspirations sont donc le fruit des observations, du monde qui m'entoure. Les sources sont apparues avec la découverte du Butoh en 2012 et tout ce qui s'en est décliné par la suite dans le mouvement, la force cathartique des émotions, l'émulsion puissante des vibrations de nos âmes... puis leur délabrement, le dépouillement de la chair, l'accomplissement de soi à travers le lâcher prise, l'absence totale de ces agitations laissant naître l'état d'Etre.
Ma recherche tend aujourd’hui vers le fait d'être, d'exister et mes approches philosophiques bouddhistes me relient énormément à mes recherches en peinture.
En effet, je puise beaucoup dans les livres philosophiques, dits de spiritualité - ce sont mes grandes lignes de source d'inspiration. Parfois c'est un mot unique dans un bouquin qui m’interpelle complètement et je reste des mois à laisser l'idée en latence jusqu’à ce que le moment de la germination arrive.


© Aurore Lephilipponnat


Dans quel contexte, état d’esprit, dynamique créez-vous…?
Est-ce de la souffrance que nous ressentons dans vos oeuvres ? La peinture serait-t-elle un exutoire ?
A dire ce que vous ressentez, cela ne m'appartient pas, tout comme l'oeuvre ne m'appartient plus dès lors qu'elle s'extirpe de moi. Chaque geste, à chaque instant, devient lui même autonome, indépendant, et c'est dans cet état d'esprit que je crée... Laissant la forme m'échapper, ne retenant pas son contenu et ne m'illusionnant pas nécessairement d'images morbides pour engendre la valse des chimeres, des corps torturés.
Il y a en effet une sorte d'exutoire à peindre, c'est une maniere pour moi de m'exprimer, de parler de ce monde qui, si vaste, est plein de beauté. Que dans la souffrance émerge la paix, que de la boue, naït le Lotus, que depuis l'oscurité, nous percevons la lumière, celle qui est en nous, et que je cherche aussi dans mes œuvres.
Cette ascension est souvent presente dans mon travail, la montée vers la libération, le dépouillement, mais je ne veux pas exprimer une version manichéenne du monde, avec le bien et le mal, le bonheur et la souffrance, tout est interconnecté, imbriqué et j'imagine plutot nos ascenseurs emotionnelles comme une roue qui tourne plutot qu'une version statique du Yin et du Yang.
Le fait que les œuvres semblent en tension me ramènent à cet empressement à renaître à soi, à grimper au sommet, à aller à l’intérieur de  nous, et creuser, plonger les mains dans son propre corps, se rencontrer, s'aimer en acceptant tout de soi, en acceptant sa douleurs, et en arrêtant de nourrir nos chimères...


© Aurore Lephilipponnat


Que souhaitez-vous transmettre à travers vos oeuvres ? 
Il me semble que dans une société qui ne nous satisfait plus, qui nous rend malade, nous sommes animés par la nécessité de la simplicité, du retour à soi, du retour à l'autre et que mes œuvres sont aussi une rencontre entre mon univers, celui des autres, et l'univers des autres vers le mien.
En réalité, je ne transmets rien, cette transmission est faite dés lors que la personne qui regarde mon œuvre se laisse habiter par ses émotions, acceptent ses ressentis, acceptent de voir la souffrance en face d'elle.
Ce sont les autres qui se transmettent les messages, mon travail est là, il s'anime si l'interaction se fait et il se colore selon la subjectivité de chacun.
Donc ce qui sera transmis est mille fois interprétable en différentes manières. On m'a déjà parlé des scènes religieuses, christiques, des scenes d'Auschwitz, de la création de l'humanité, de la naissance du chaos, de la fin de la vie… et toutes ces émotions sont justes car elles ne m'appartiennent pas, elles sont propres à ceux qu'elles animent.


© Aurore Lephilipponnat

 
Quels sont vos projets en cours et à venir ?
Tout est en cours, tout est à venir je dirai, quoi que le devenir n'est encore que chimère...
Je me porte sur le courant des relations Homme/Spiritualité encore pour quelques temps j'imagine, ouvrant la porte depuis très récemment un duo peinture /sculpture en collaboration avec un artiste sculpteur New Yorkais, Daniel Williams, en permettant à mes œuvres de prendre du volume et ses œuvres de s’aplatir sur mes papiers. Pour le moment ce n'est qu'une pierre dans l'édifice mais je serai ravie que cette collaboration s'exporte  !  


Je pense sobrement à travailler les œuvres chimériques, à parler encore de la relation que nous entretenons avec nos propres masques, j'aimerais donner naissance à une série dans l'année sur la définition de Persona, le masque. (Le mot latin  persona  désignait le  masque de l'acteur).
Je pense que ce sera un sujet très sensible pour moi, qui tend depuis des années à retirer les masques. En realité, mes œuvres sont pleinement et étroitement liées à mes émotions et volontés d'épurer, de se libérér des fardeaux des illusions, de nos illusions, de nos peurs, d'entrer dans un monde plus serein et vaste, lumineux qui peut-être me sortira un jour de la forme pour entrer dans une démarche de creation pure, ou tout disparaitrait... je devrais alors trouver le moyen de détourner la matière pour engendrer le néant. Quel objectif !


© Aurore Lephilipponnat




SUIVEZ LES ACTUALITES DE AURORE LEPHILIPPONNAT :
  • Artist UP
    (Owner)
    • 2016-01-29 08:41:01
    • 3,526 views
  • Tags - #art #dessin #exposition #peinture #Soul #performance #Cave show room gallery #aurore lephilipponnat #ame
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI