Lyyst questionne la relation entre abstraction et réalisme…

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

"J'aime la répétition, la multitude qui fait office d’unicité."
Les travaux de Lyyst portent sur l’accumulation, la colonisation du support par une infinité de formes de gabarit régulier. Ses créations au marqueur fin, noir sur fond blanc, découlent d’expérimentations sur l’amoncellement de courbes lissées. Sa recherche incessante de trait continu et délicat rappelle le vectoriel tout en questionnant la faisabilité de tels dessins. 
C'est par ce travail digne d'un orfèvre que voient le jour des oeuvres peuplées d’une infinité de formes arrondies qui se rencontrent, se croisent et se superposent - créant un univers riche et des jeux graphiques qui ne cessent de captiver le spectateur...



EVENEMENT FACEBOOK


▬▬▬▬ ░ WALL EXHIBITION - CREATIVE AFTERNOON ░ ▬▬▬▬

Évènement sur 600m2.
Une ancienne usine transformée en lieu d'exposition par le Labolic
20 artistes / 20 fresques monumentales

Live act par Cracki Records & concert exceptionnel de Marc Melià.
Buvette artistique et activités toute l'après-midi :
Sérigraphie chocolat sur crèpes, tournois de ping pong, Jeux rétro...

Pour les plus téméraires la journée se soldera par une soirée. Les places sont disponibles ICI


▬▬▬▬▬▬▬▬  ░ ARTISTES ░ ▬▬▬▬▬▬▬▬

Sixo / JUAN / Tetar / Bault / HOROR / Saint-Oma / Florian Marco /MonkeyBird & Said Dokins 
Madeleine Froment / YoanT / Brice Maré / Alex Pariss / Norione / Clr.C / Or Katz / La Mue  
EvazéSir norulescorp / Secler Behoa / Katset / Lyyst / Olivia De Bona


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ░ INFOS ░ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

✦ Date : 02.04.16
✦ Horaires : 14H00 - 22H00
✦ Lieu : Rue Pierre et Marie Curie, Ivry-sur-Seine
✦ Prix : Gratuit
✦ Accès : Metro L7 / Station Pierre et Marie Curie


© Lyyst - collage & dessin
Exposition "Danse mort et veuves joyeuses" 
de United dead artists 2015



Pouvez-vous nous parler de vos débuts ? A quel moment avez-vous commencé à créer sous le nom de Lyyst ?
J’ai mis en place le nom de Lyyst au début de l’année 2014. Je dessinais depuis une dizaine d’années déjà mais pas encore sous cet alias. Comme si cette entité n’avait pas encore réellement pris vie. J’avais déjà exposé des dessins et des gravures sous mon propre nom mais je souhaitais créer un alias pour y englober ce que je faisais aussi dans la rue. J’ai participé à Trait d’union, le festival street-art à l’Albatros de Montreuil en 2013, toujours sous mon propre nom. Je me suis rapproché de certains artistes exposants et nous avons voulu présenter nos travaux ensemble. Il était temps de créer une nouvelle facette de mon travail.
Nous cherchions un lieu d’exposition assez grand pour nous permettre d’exposer à plusieurs. L’artiste « Anti » nous a proposé d’exposer au « Pavillon des artistes » un squat à Saint Denis qui a fermé depuis. C’est donc dans les anciens locaux de la Sécurité Sociale de Saint Denis que cette belle exposition auto gérée par les artistes a vu le jour. A l’affiche Saint Oma, Bault, Pablito Zago et… Lyyst.



© Lyyst - exposition Pavillon des artistes (2014)


Vous souvenez-vous de votre première pièce…?
Pour cette exposition nous avons tous fait un grand format. L’idée étant de présenter les quatre simultanément. On peut considérer que la première pièce signée Lyyst est ce grand format. Mais comme je le disais, je dessine et je fais de la gravure depuis assez longtemps, bien avant Lyyst.



© Lyyst - The Bridge - La voix est libre (2014)

© Lyyst - The Bridge - La voix est libre (2015)

© Lyyst - wallpainting #labolic 2015


Des collaborations, des rencontres qui ont marquées votre parcours ?
Ma rencontre au squat le Bloc en 2013 avec Anastasia Bolchakova a été décisive dans mon parcours artistique. J’ai eu la chance de partager son atelier pendant plus d’un an. C’est une plasticienne passionnante.
J’ai rencontré peu de temps après Saint Oma et Bault. Par la suite j’ai eu envie de rassembler différents artistes que j’appréciais et dont j’aimais le travail et j’ai monté une association Le labolic. Mais ca c’est une autre histoire.



© Lyyst - atelier au bloc avec Anastasia Bolchakova
© Lyyst - collage rue encadrement


Quelle relation établissez-vous entre la création en galerie et vos collages dans l’espace urbain…?
En quoi le street-art fait-t-il écho à votre démarche créative ? 
Je considère le mur comme un médium à part entière, comme le papier. Je l’appréhende comme j’appréhende un format de papier. Soit les formes s’adaptent à cet environnement, soit je force des contraintes particulières. Je vais donc privilégier par exemple des encadrements de fenêtre ou bien des zones plus profondes que d’autres sur un mur pour y faire proliférer mes travaux. Ou bien je vais créer un procédé de composition qui me permet de l’investir à ma guise comme par exemple la vague d’Hokusai que j’ai réalisé en 2015 ou bien la série de collage « épisodes contemporains ».


© Lyyst - Hokusai reference - 02 - Sous l'école 2015
© Lyyst - gravure eau forte


Dessin - Gravure - Collage - Installation… quelle relation établissez-vous entre ces différentes pratiques ?
Tout est lié au trait, à la ligne. C’est elle qui me sert d’outil de base pour expérimenter de différentes façons. La gravure permet par exemple l’exaltation du dessin, par l’acuité du trait. L’eau forte offre un trait d’une finesse incroyable. Quant aux collages et aux installations, ils me sont devenus indispensables dans mes recherches. Ils m’offrent d’autres voies et questionnent d’autres sujets qui me sont chers, la vie des soldats notamment.



© Lyyst - collage & gravure- soldats
 

L’accumulation semble être le fil rouge de vos oeuvres, peuplées d’une infinité de formes arrondies…
Qu’est-ce que ces figures et expérimentations vous permettent d’explorer ? Des sources d’inspiration en particulier ?
J’aime la répétition, la multitude qui fait office d’unicité. J’essaye dans chacun de mes travaux d’approfondir des jeux de contrastes. A mi chemin entre la ligne claire, le langage graphique de l’école belge de bande-dessinée et par extension l’art cinétique, je cherche à créer des jeux graphiques captivant le spectateur. 
Mes créations découlent d’expérimentations quant à l’amoncellement de courbes lissées. Je travail au marqueur très fin en noir et blanc. Mes recherches me poussent vers des découpes de pièces, des formes géométriques, des rapports de densité et de contraste. Je cherche a obtenir en permanence un trait continu et délicat rappelant le vectoriel et questionnant la faisabilité de tels dessins.



© Lyyst - dessin - amoncellement


Mes influences sont plus ou moins liées à ma pratique. Pour ce qui est de la musique je me suis beaucoup nourri de musique contemporaine et plus particulièrement des mouvements tels que l'indétermination (John Cage) ou la musique répétitive (Steve Reich). Ce sont des mouvements favorisants l’utilisation d’un matériau assez dépouillé, de technique de répétition par décalage de phase ou bien par addition/soustraction de motifs. Je m’y retrouve assez dans mes propres expérimentations.
En ce qui concerne l’art, je suis attiré par les prémices de l’art conceptuel et du minimalisme. Ma première rencontre avec ceux-ci a été lors d’une rétrospective de Joseph Beuys. Je suis vraiment tombé en admiration devant ses créations et sa mythologie. J’ai aussi beaucoup suivi les travaux de Sol Lewitt qui est pour moi une référence en terme de précision minimaliste.



© Lyyst - collage - trait d'union


Qu'est-ce que ces courbes et matériaux, supports utilisés vous permettent-t-ils d'exprimer ?
Les courbes que j’utilise me servent comme un matériau de base propice à de nombreuses expérimentations. Largement amoncelées elles tendent vers un résultat figuratif rappelant des synapses ou je ne sais quelle matière organique.
Cependant elles ne sont que des lignes forcées par des contraintes. Je cherche à questionner les liens entre abstraction et réalisme. J’essaye de faire que ces questionnements se retrouvent chez le spectateur.

 
© Lyyst - dessin insertion

© Lyyst - dessin moirage


Quels sont vos projets & actualités à venir ?
J’ai réalisé une fresque dans un bâtiment à Ivry fin 2015, début 2016. J’y ai passé pas mal de temps. C’est un cercle de sept mètres de diamètre composé d’une myriade de formes en mouvements.
La taille apporte beaucoup à mon travail et c’est clairement la plus grosse pièce que j’ai réalisée à ce jour. Dans ce format, de loin, la pièce semble être une sorte de vibration de gris. De près, les détails sont omniprésents. Il sera bientôt possible de venir la voir lors d’un événement. J’en dirais plus sur les réseaux sociaux au moment venu.


© Lyyst - fresque 2015 ivry #leflot #labolic
© Lyyst - fresque 2016 #labolic



SUIVEZ LES ACTUALITES DE LYYST :
  • Artist UP
    (Owner)
    • 2016-03-31 12:27:05
    • 1,817 views
  • Tags - #art #street art #urban #mur #fresque #LYYST
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI