Farid Chamekh - l'humour sans tabou, le public debout !

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité


L'humoriste Farid Chamekh originaire de Saint-Etienne montera sur les planches du JCC (Jamel Comedy Club) le 30 mars 2016 à 20 H pour son show case exceptionnel. Laissant la campagne derrière lui, il se confie "Ça a été assez difficile mais on s'adapte à tout... sauf au RER B". 
Il persiste et signe pour sa troisième saison au sein de l'incontournable troupe du Jamel Comedy Club. Venez découvrir son univers frais et décapant, un déhanché étonnant et un phrasé ébouriffant. Le show est garanti, la bonne humeur aussi !
  
COMEDY CLUB
42 Boulevard de Bonne Nouvelle, 75010 Paris
Comedy Club sur FACEBOOK
RESERVATIONS ICI


Farid, quel enfant étais-tu ?
Un enfant timide ... Très timide ... Trop timide très attaché à maman.

Étais tu destiné à l’humour et au stand up en particulier ?
Pas vraiment c'est les autres qui vous le répètent sans cesse. A la base je rêvais d'être archéologue à cause d'Indiana Jones.

As-tu d’autres passions que l’écriture d’histoires drôles ?
Oui la danse la capoeira, les arts martiaux, les voyages et le gâteau basque.

Sans clichés, ton plat préféré ?
La cuisine libanaise en général.


© droits réservés - Farid Chamekh


Tu as grandi à Saint-Etienne et aujourd’hui tu es bien ancré sur la scène de l’humour parisienne, parles-nous de tes débuts d’humoriste stéphanois…
J'ai commencé par faire du théâtre  au centre dramatique de la comédie de Saint-Étienne ce n était pas spécialement drôle mais ça m'a beaucoup apporté sur la technique de comédien. 
Plus tard oui, j'ai commencé à écrire des sketchs avec un groupe de mecs marrants et on se produisait dans un vieux café théâtre stéphanois et c'était drôle ... Pas pour tout le monde mais nous on kiffait !

Quels évènements, opportunités t’ont fait venir à la capitale ?
Je suis parti un temps au Brésil et en revenant j'avais des envies de voir autre chose donc j'ai décidé de partir de ma ville pour " voir ". J'aime l'aventure.
Ça a été assez difficile mais on s'adapte à tout... sauf le Rer B. J'ai rencontré des humoristes sur la capitale et c'est là que j'ai commencé les scènes ouvertes.




Avec une vie parisienne bien remplie as-tu encore des projets avec ta ville natale ?
Ouiii! J'y ai joué pour le festival des Arts burlesques en février devant 600 personnes et c'était bouillant ! Comme dans le chaudron ( private joke de stéphanois ). 

Tu as écrit et mis en scène ton spectacle… quels thèmes abordes-tu dans tes sketches ?
J'écrivais seul et depuis peu je travaille avec un ami humoriste Haroun qui va faire parler de lui. Sur la mise en scène je travaille avec Xavier Mesme un jeune réalisateur prometteur... 
J'aborde mon parcours en appuyant sur les choses atypiques comme le jour où je me suis rendu compte ( à temps ) que j'allais pécho un travesti. Mes voyages aussi, tout en surfant sur l'actualité qui est très chargée en ce moment.

Où et comment trouves tu l’inspiration ?
L'inspiration pour écrire un sketch est basée sur l'observation. Là où vous verrez une situation banale ou même triste j'essaye de trouver l'angle drôle. L'actualité aussi m'inspire beaucoup car parfois elle est tellement triste qu'il ne reste que ça ... Le rire 

La dernière chose qui t’a le plus fait rire ?
Marine Le Pen prononcer "Allahou Akbar".
 

© droits réservés - Farid Chamekh


Tu fais principalement du stand up, mais tu as aussi joué dans la pièce à succès « Couscous aux lardons » de Farid Omri. Comment s’est passée la transition entre ces deux styles de jeu : du one man show à la comédie de boulevard ?
J'avais oublié comme c'était dur d'apprendre un texte que tu n'as pas écrit en seulement 2 semaines. Mais je l'ai fait et je me suis redécouvert (pas de coming out).

Que retiens tu de cette expérience ?
Très enrichissante je me suis découvert des capacités de jeu et ça m'a aidé pour mon spectacle... 

Pourrait-on te voir un jour dans un autre registre que la comédie ? Si oui lequel ?
La flûte traversière.... Non je plaisante je tourne mon premier film en Bulgarie ce n est pas une comédie et j'ai hâte.
J'aimerais beaucoup jouer dans des films pas forcément comiques. Après il y a une limite. 
Récemment on m'a proposé de jouer un djihadiste, ce n'est juste pas possible ces gens là font doublement du mal à des gens comme moi. Parler d'eux en bien ou en mal c'est leur faire de la pub.

As-tu un petit rituel avant de monter sur scène ?
Je fais pipi fort.


© droits réservés - Farid Chamekh


Humoriste en pleine ascension, tu as intégré la troupe du Jamel Comedy club en 2014... comment cette rencontre s’est-elle passée ?
C'est très simple le Comedy Club a mis en place une scène ouverte tous les mardis soirs qui s'appelle la Debjam. Elle est dirigée par Jean Michel Joyeaux qui sélectionne les artistes pour donner la chance aux petits nouveaux. Vous pouvez être choisi pour participer à l'émission ou autre.

Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté et t’apporte encore aujourd’hui ?
Le Jamel Comedy Club c'est avant tout une troupe.
Je ne suis pas peu fier de la mienne parce que j'ai la chance d'être avec des potes. Et quand vous riez autant hors scène que sur scène c'est top ! Nous avons la chance de jouer dans les plus belles salles de France et même à l'étranger. Ce ne sont que de belles expériences dans la vie d'un artiste. C'est que du positif.

Raconte-nous ta première - sur cette scène devenue incontournable en matière d’humour et de stand up…
C'était particulier de jouer devant des mecs que tu regardais à la TV plus jeune. En gros je flippais, mais ça va depuis c'est devenu des collègues.

Quelle est l’ambiance en coulisses ?
Survoltée ! 

Le 30 mars 2016, tu joueras ton spectacle solo sur les planches du JCC… sans tropen dire, quelle surprise nous prépares tu ?
Je compte m'épiler le maillot.

Quels sont tes autres actualités, projets ?
On reprend le tournage du JCC 9 en mai et on prépare aussi le Marrakech du rire avec la troupe. 
Je pars aussi en Bulgarie tourner mon premier long métrage  
Et plein de choses dont je ne peux pas encore parler... Mais restez connectés 

Une petite blague pour la fin ?
Francois Hollande est compétent.


© droits réservés - Farid Chamekh
 
RESTEZ CONNECTES avec FARID CHAMEKH :

    • 2016-03-25 19:43:38
    • 3,561 views
  • Tags - #paris #humour #théâtre #drôle #spectacle vivant #FARID Chamekh #JCC #Jamel Debbouze #couscous aux lardons #scenes ouvertes #point virgule #zero tabou
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI