Louis Blanc, photographe de "paysages humains"

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

Louis Blanc, alias Loublanc photographe autodidacte a choisi de sublimer et de faire parler les corps. Dans ses oeuvres en noir et blanc on voit se contorsionner et s'étirer des modèles mis à nu. Pas de beauté de magazine, ici les modèles sont immortalisés dans leur plus simple appareil, apparaissant magnifiés et magnifiques. Loin des clichés trop souvent imposés, il nous fait découvrir un univers simple, sans fioritures et fait l'éloge du corps humain. 
Loublanc exposera à Arles du 5 au 16 mai, mais pas besoin de s'impatienter - vous pouvez d'ores et déjà voir son travail au Cactus à Toulouse. Venez nombreux !


EXPOSITION du 7 avril au 30 avril 2016 
au Cactus à Toulouse 




©Loublanc - cORpuS


Photographe autodidacte, vous commencez à pratiquer la photo en 2010… Quel a été l'élément déclencheur ?
Dans les années 2000 je possédais un petit compact Pentax et faisais parfois des "photos souvenirs" photos de vacances etc... Je me suis lassé de cette pratique et presque sur un coup de tête et sans aucune idée du résultat je décidais d'acheter un reflex numérique à l'automne 2010...
N'ayant aucune compétence dans ce domaine le choix de l'appareil se fit presque au hasard ! J'apprends ensuite les techniques de prises de vue et de post-traitement dans des magazines spécialisés et sur des forums consacrés à la photo. Cet intérêt pour la photo se transforme rapidement en passion.
Cette passion a donc été une découverte complètement inattendue !


©Loublanc - Motus - cORpuS


 Quel a été le premier cliché dont vous étiez satisfait ?
Il me semble que c'était pendant l'hiver 2010 une photo de cascade dans les Pyrénées.

Vous avez d'abord commencé par photographier des oeuvres architecturales passant ensuite à la photographie des corps. Vous dites vous même "je suis passé du paysage urbain au paysage humain". Qu'est ce qui vous a donné envie de photographier les monuments ?
Au départ n'ayant pas de sujets ou de thèmes de prédilection je photographiais ce qu'il y avait autour de moi. Plus pour apprendre les techniques, m'améliorer en prises de vue que pour vraiment chercher à faire de belles photos ! Habitant en ville je me suis intéréssé naturellement aux "monuments" principalement les ponts et les édifices religieux.

Quels étaient vos villes et quartiers de prédilection ?
Dans un premier temps j'ai surtout photographié la ville où j'habitais c'est à dire Toulouse.

Comment s'est opéré le passage entre ces deux types de sujets diamétralement opposés ?
Très rapidement (dès fin 2010) j'avais commencé à faire quelques portraits chez moi. Toujours plus pour apprendre la  technique que pour faire une belle photo. Et j'ai simplement pris le modèle que j'avais sous la main c'est à dire moi-même... mais ce n'était pas dans le but de faire des autoportraits.
Donc les deux axes de ma pratique (tout du moins au début !) se menaient parallèlement même si je ne publiais que les "paysages urbains" beaucoup plus aboutis. Les portraits (je n'arrive pas à dire autoportraits !) étant plutôt un jeu que je n'aurais jamais pensé publier un jour.


©Loublanc - Constrictus - cORpuS
©Loublanc - Latibulum - cORpuS


Serait-il envisageable qu'un jour vous puissiez lier les deux, via la photographie de rue ?
Très bonne question qui m'a parfois effleuré effectivement. Pour le moment je n'ai tout simplement pas la réponse. Laissons les choses se faire, on verra bien ! 

Votre première série débutée en 2012 est intitulée "Corpus". Vous en êtes l'unique sujet. Vous dites qu'il ne s'agit pas d'autoportraits. Comment vous considérez vous et quelle place avez-vous en tant que sujet ?
"cORpuS" (l'agencement majuscules/minuscules a son importance!) a démarré en octobre 2011. Je ne savais pas à ce moment-là que ça allait être une série, je n'avais aucun projet, ni aucune stratégie. Auparavant j'avais fait une courte série qui s'intitulait Paranoïd Man. Dans les deux cas j'ai simplement pris le sujet que j'avais à disposition, par facilité, simplement. Mais même s'il y a certainement un petit quelque chose de moi qui transparaît il n'y a rien de vraiment intime. Je me considère plus comme un acteur qui va chercher une émotion en lui et qui essaie de la transmettre, l'émotion est vraie mais je joue un rôle. 


©Loublanc - Latibulum - cORpuS


Pouvez vous nous en dire plus sur votre processus créatif et votre mode opératoire ?
J'ai du mal à répondre à ça. Il n'y a pas vraiment de processus. Des idées viennent et j'essaie de les mettre en oeuvre. L'idée de départ sert de "starter" à la séance mais ensuite suivant le ressenti devant les résultats (très souvent décevants en début de séance) la posture se modifie, évolue, jusqu'à arriver à une sorte de déclic où quelque chose "parle". Un début d'émotion est là et ensuite j'affine, je polis, comme un  artisan. Je me sens un peu comme un sculpteur qui enlève de la matière ici qui en rajoute là au fil des nombreuses prises de vue.
Le résultat final est bien entendu souvent très éloigné de l'idée de départ mais ça n'a aucune importance.


©Loublanc - Manus - cORpuS


Quelles émotions voulez vous faire passer ? 
Je ne veux pas faire passer telle ou telle émotion, je laisse les choses se faire. Si une émotion doit ressortir elle ressortira à sa façon. Elle pourra être ressentie (ou pas !) de manière différente par ceux qui regardent l'image (une même image de cORpuS peut parfois susciter des émotions contradictoires chez diverses personnes et toutes les émotions ressenties sont justes !). C'est un "travail" solitaire qui ne prend tout son sens, pour moi, que s'il est partagé.


©Loublanc - D is Dead
©Loublanc - crushed wolf


"Alter corpus" est elle la suite de votre première série ?
cORpuS est la colonne vertébrale, le tronc de mon "travail" c'est une série qui n'a pas de fin qui continue toujours (même lorsque je crois qu'elle est terminée il y a  toujours de nouveaux soubressauts inattendus !). Sur ce "tronc" pousse parfois des ramifications, "alter cORpuS" en est une. Je ne considère donc pas du tout cette dernière comme la suite de cORpuS mais simplement comme sa dernière émanation.



©Loublanc - alter cORpuS


Vous faites appel à des modèles en leur offrant un autre regard sur leur propre corps et sur l'émotion qu'il peut susciter… Parlez nous de ces collaborations ! 
Comment choisissez vous vos modèles ? Quelle place leur laissez vous ? 
"alter cORpuS" est née suite à plusieurs demandes de personnes touchées par cORpuS et désirant se faire prendre en photo façon cORpuS. Au départ ce n'était pas mon truc et je ne m'en sentais pas capable et à la fin de l'été 2015 je me suis lancé sans aucune idée du résultat. J'ai été très surpris une magnifique aventure artistique et surtout humaine.
C'est un projet qui s'adresse vraiment à tout le monde (tous les corps, toutes les sensibilités etc...) que les personnes soient modèles ou pas n'a aucune importance.
C'est vraiment le Portrait cORpuS de la personne que nous allons réaliser ensemble. C'est une collaboration similaire à celle qu'il peut y avoir entre un auteur et un compositeur, les "paroles" (le corps, le ressenti, l'émotion etc...) sont de la Personne, la "mise en musique" (le regard "cORpuS") étant mon principal apport.

Le médium photographique peut-il être considéré comme thérapeutique ? 
Je suis incapable de répondre à ça.
"alter cORpuS" est un échange, un partage, parfois, souvent, un enrichissement mutuel, c'est tout, mais c'est beaucoup... 

Toutes les poses sont structurées, organisées voire géométriques. Elles peuvent s'apparenter à de la sculpture…Peut-on dire que vous êtes un sculpteur du corps humain ?
Je me sens proche de la sculpture dans la construction de l'image mais je ne me considère pas comme un sculpteur du corps humain. Il n'a pas à être sculpté, il est déjà beau tel qu'il est. Je le regarde juste avec un point de vue différent, et découvre (souvent avec surprise !) un autre langage corporel et émotionel.


©Loublanc - dementiA - alter cORpuS
©Loublanc - hexahedrA - alter cORpuS


La souplesse est-elle un critère indispensable pour être votre modèle ? 
J'ai déjà répondu indirectement à cette question, alter cORpuS s'adresse à tout le monde donc la souplesse n'est absolument pas un critère. Et d'autre part je ne considère pas les personnes participant au projet comme des modèles mais simplement comme des personnes ayant envie de participer au projet !!

Vous avez participé aux rencontres parisiennes de la photographie contemporaine en septembre 2015. Comment s'est passée cette expérience ?
Un très bon souvenir, de belles rencontres et de très beaux moments de partage, expérience à renouveller si possible.



©Loublanc - alter cORpuS


Quel est votre plus beau, plus intense souvenir d'exposition ?
J'ai de très nombreux beaux souvenirs d'exposition, ce sont pour moi des moments un peu magiques de partage.
Comme souvenir très intense je pourrais citer ma première grande exposition de cORpuS au Palais de l'Archevêché d'Arles dans le cadre du Festival Européen de la Photo de Nu en mai 2012.
J'ai été propulsé presque à mon insu dans un monde inconnu. J'ai été tellement ému que j'en ai été malade, mais c'était magnifique ! Une reconnaissance que je n'attendais absolument pas, qui m'étonne encore mais qui réchauffe le coeur... simplement !

Avez-vous d'autres actualités et projets ?
Pour la première fois je vais exposer la série "alter cORpuS" ce sera au Cactus (13 bd Lascrosses à Toulouse) en avril 2016.  
Du 05 au 16 mai 2016 je serai à l'Atelier Gaston de Luppé (19 rue des Arènes à Arles) avec deux autres photographes (Nathalie Bagarry et F.G Alonso) j'y exposerai la série cORpuS. Vernissage le samedi 07 mai à partir de 17h 
Le projet "alter cORpuS" continue principalement à Toulouse mais des sessions dans d'autres villes sont envisagées et envisageables.


©Loublanc - subrufA - alter cORpuS



AUTRE EVENEMENT :
Le vernissage aura lieu à l'Atelier Gaston de Luppé à Arles
Le 7 avril à partir de 17H 


EXPOSITION du 5 au 16 mai 2016



RETROUVEZ LOUIS BLANC :

SITE OFFICIEL
FACEBOOK 
    • 2016-04-14 19:29:41
    • 3 772 views
  • Tags - #photo #portrait #noir et blanc #nu #corps #loublanc #corpus #altercorpus #contorsion #peau
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI