Destination "Nue York" avec Erica Simone

PARTENAIRES

Chercher une news

Publicité

Erica Simone est une photographe aux multiples facettes. Avec sa série phare "Nue York", elle nous emmène aux quatre coins de la ville de NYC, à travers une série d'autoportraits nus dans une jungle urbaine grouillante et ultra colorée : "Quand je vois des couleurs vives qui me plaisent c’est comme un orgasme cérébral !"
Elle manie habilement tous les styles et se confie "C’est difficile de se concentrer sur un sujet quand il y a autant de belles choses autour de moi !"
En effet de "Nue York" elle passe à plusieurs travaux très épurés, mettant en avant les corps comme dans "Dancers in the dark", mais elle photographie aussi des paysages magnifiques qu'elle découvre au gré de ses voyages. 
Le travail d'Erica regorge de richesses et de petites folies. Ses clichés sont captivants et pleins de sens. Rencontre avec cette surprenante photographe... 


 © Erica Simone - Nue York 


Photographe aux multiples facettes vos travaux photographiques sont très variées…. Comment choisissez-vous vos thèmes ? Avez vous un sujet de prédilection, qui vous donne le plus de frissons ?
Je m’intéresse à beaucoup de sujets différents en général et je suis inspirée par énormément de choses dans le monde, du coup mes intérêts et thèmes varient. J’adore la danse et photographier les danseurs, j’aime les personnalités et physiques uniques, j’aime l'étrange, j’aime les populations exotiques, j’aime la beauté féminine, j’aime les paysages, j’aime les couleurs vives… C’est difficile de se concentrer sur un sujet quand il y a autant de belles choses autour de moi !


Votre série NUE YORK a marqué les esprits, dans laquelle vous posez nue dans les rues de New York… Quelle est la genèse de ce projet ? Quel message souhaitez vous délivrer à travers ce travail ?
Le projet évoque et pose des questions sur la société moderne et comment elle interprète la mode en tant qu’expression de soi. La façon dont on s’habille raconte un roman sur nous et donne aux autres une impression plus ou moins précise. Elle nous permet de nous montrer ou de nous cacher. Elle nous permet de communiquer certaines humeurs. C’est notre langue muette et cette façon de nous habiller nous assemble ou nous sépare des autres ; elle donne aux autres une manière de nous juger.
En photographiant NY Fashion Week en 2007, cette analyse m’a frappé fortement et je me suis demandée comment serait la vie si on n’avait pas les vêtements ou la mode pour communiquer. Comment nous comporterions nous avec les autres? Cette idée m’a fait rire et j’en ai profité pour en imaginer une scène photographique. Voilà le début de cette série…



© Erica Simone - Nue York 


Comment appréhendez vous la nudité ?
Pour moi, la nudité est naturelle. On est nés comme ça, c’est notre forme d’existence primaire. Je vois les humains un peu comme des machines ou des robots formés par l’univers pour héberger nos esprits. On nait, on vieillit et on meurt. Le corps est seulement notre outil de travail pendant ce temps là.
Du coup, je ne vois pas la nudité comme quelque chose de mauvais comme ferait un religieux ou quelqu’un de super pudique. C’est naturel, c’est beau, c’est animal… On devrait apprendre à apprécier le corps pour son fonctionnement et sa beauté incroyables et arrêter de se prendre tellement au sérieux.



© Erica Simone - Nue York 


Quelles ont été les réactions des passants et de votre public ?
Les passants en général ne semblent pas super choqués. Ils en rigolent. Après tout, c’est New York— les New Yorkais voient des choses folles tous les jours…



© Erica Simone - Nue York 
 



Dans la série Life Lines, vous nous offrez une série de portraits de personnes âgées … D'ou vient cette idée ? Y a t il un modèle qui vous a profondément marqué ? Si oui lequel et pourquoi ?
Lors de mes voyages, je prends souvent des photos de personnes âgées qui m’intriguent. Je me fais tout le temps des films sur comment ils ont vécu leur vie, leurs expériences, leurs souffrances, leurs bonheurs. Le mystère dans leurs rides m’inspirent beaucoup et souvent quand je les photographie, ils offrent une sérénité et une intensité que j’adore capturer. On finit toujours par rire ensemble et c'est ce qui me fait le plus plaisir.


Dans quel pays avez-vous photographié vos modèles ?
Les personnes se trouvant dans ma collection “Life Lines” à présent sont du Népal, de la République Dominicaine, de l’Espagne et du Cambodge.

 
© Erica Simone - Life Lines


Human Nature et Dancers in the Dark sont deux séries mettant à l'honneur le corps humain… Les modèles des deux séries sont des danseurs, quelle passerelle faites vous entre la photographie et la danse ?
J’aime énormément photographier les danseurs. Tout d’abord, ils ont des corps incroyables et un contrôle fou sur leur mouvements, qui sont naturellement fluides, sensuels et souvent très impressionnants. Les danseurs font des excellents sujets photographiques et j’ai beaucoup de chance d’avoir des amis proches qui sont très doués.

 

© Erica Simone - Dancers in the dark 


Dans Human Nature vous utilisez des techniques de montage photo. Pouvez-vous nous en dire plus sur les techniques utilisées et votre mode opératoire ?
 La série “Human Nature” a été une collaboration avec une amie Jaci Berkopec qui photographie des paysages magnifiques. On a voulu faire une série de double-expositions qui unit l’homme et la nature : revenir à l’état primaire quand l’homme n’était qu’un être né de la terre. On a superposé nos clichés de manière précise pour créer une réelle symbiose.
 

© Erica Simone - Human Nature


Vous photographiez beaucoup de paysages et de scènes urbaines, très colorés pour la plupart… Quelle est l'importance des couleurs dans votre travail ?
La couleur m’attire énormément. J’adore aussi le noir et blanc, mais la couleur offre tellement de dimension à la vie, et par conséquent à la photographie. Quand je vois des couleurs vives qui me plaisent c’est comme un orgasme cérébral, donc j’aime faire transmettre ces sentiments dans mon travail. En espérant que les autres apprécient la couleur autant que moi.
 

Etes vous une passionnée d'architecture ?
J’apprécie beaucoup l’architecture et ce qui m’inspire réellement c’est d’en extraire des compositions attirantes. L’architecture fait l’oeuvre de sujets très intéressants, certes.


Qu'aimeriez vous transmettre à travers vos clichés ?
Je suis folle amoureuse de la terre et des incroyables paysages qu’elle nous offre, qu'ils soient urbains ou naturels. En revanche, je ne me considère pas photographe de paysage, mais quand je suis face à une scène qui m’inspire, c’est difficile de ne pas la capturer!


Votre liberté artistique donne lieu à des collaborations avec d'autres artistes, tels que Jaci Berkopec… Quelles sont les collaborations qui vous ont le plus marquée ?
C’est toujours sympa de collaborer avec d’autres artistes, d’entendre des nouvelles idées, de voir des différentes perspectives. J’ai adoré collaborer avec Jaci Berkopec, parce qu’on a été sur la même longueur d’ondes sur tout, mais avec des différentes approches ce qui a rendu le processus plus enrichissant.


© Erica Simone - Human Nature


Y a t-il d'autres artistes avec qui vous adoreriez travailler ?
Souvent je tombe sur des graphistes ou des artistes de mixed media qui m’inspirent avec qui j’aimerais un jour faire des collaborations, mais surtout j’adorerais faire une collaboration avec JR : un artiste et un ami à moi que je respecte beaucoup.


Quelles sont vos actualités et projets futurs ?
Je travaille sur plusieurs sujets à la fois, donc c’est une question d’avoir le temps de les compléter… Je n’aime pas en parler avant que je sois prête à les dévoiler, mais je peux au moins vous dire que je pars le mois prochain au Cambodge en projet humanitaire. Je pars enseigner la photo et l’art à des enfants victimes de trafic d'êtres humains avec l’organisation “Beauty for Freedom”. Je suis sure de faire un petit reportage dessus…



© Erica Simone - Nue York 


RETROUVEZ ERICA SIMONE :

SITE OFFICIEL 
FACEBOOK 
INSTAGRAM
    • 2017-04-14 14:14:06
    • 5 304 views
  • Tags - #photographe #photos #portraits #couleur #NYC #société #scènes de vie #nudité #nue york #erica simone #series #autoportraits
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI