les Gifs malicieux et pétillants de Nicolas Monterrat

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

Nicolas Monterrat est un artiste-giffeur dont l’imagination débordante et la créativité sont à l’origine du projet "Un Gif Dans Ta Gueule". Ce blog se démarque par les créations subtilement décalées et pleines d’humour qui s’y trouvent.
"
L’intérêt du Gif pour moi, c’est d’approcher la boucle parfaite, de raconter une histoire en quelques secondes. Tout est dans le rythme et la qualité des enchaînements." - nous explique Nicolas Monterrat.
Interview d'un artiste qui parvient, avec brio, à croiser humour, rythme et esthétique... tout en apportant un soupçon de poésie dans un monde si sérieux. 



''Play it Again…'' - © Nicolas Monterrat


Photographe et créateur de Gifs, vous restez discret. Malgré nos recherches on a trouvé que très peu d’informations sur vous… Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 
Alors, pour mettre un peu les choses au clair, je suis avant tout chef opérateur image, en télé principalement. Je fais un peu de photo, mais elle reste pour moi un moyen de fabriquer mes animations, plutôt qu’une fin en soi. 
Donc, j’ai eu mon passeport d’un 1/2 siècle cette année même et j’habite Paris, ville où je suis né. Je ne crois pas que le reste soit important ou intéressant. Mais je me trompe peut-être. Disons que je préfère que ce soit mes petites animations qui soient connues que moi.
Et puis, vous avez fini par me trouver, non ?


© Nicolas Monterrat
''Abandoned Earthquake Facilities'' © Nicolas Monterrat
© Nicolas Monterrat


Vos Gifs animés sont créatifs, plein d’humour, de second degré et de poésie… Comment votre intérêt pour ce format d’animation est-il apparu et s’est-il développé ?
J’ai toujours aimé l’animation traditionnelle. Et plus particulièrement, l’animation image/image. Le travail de Terry Gilliam au sein des Monty Python par exemple, celui de Nick Park, créateur de Wallace et Gromit, Hombre_McSteez et ses animations tellement créatives, et dans un tout autre genre, l’étonnant travail de Georges Rousse ou Felice Varini et du génial Philippe Halsman. 
Ces artistes proposent des mondes décalés, parallèles, drôles et troublants aussi parfois. Ils donnent vie à des univers qui n’existent pas. Et je crois que tout ça m’a inspiré. Fortement. 

Et pour revenir à votre question, tout part d’un forum sur le cinéma où j’ai commencé à faire des petites boucles animées à partir d’extraits de films, pour m’amuser. Encouragé par mes camarades, j’ai cherché un hébergement pour créer un petit blog. Et Tumblr était simplement parfait pour moi, malgré les contraintes techniques de la plateforme à l’époque. Pas plus de 500 ko, en 500X500 pixels. Pas toujours facile. Par la suite, j’ai pris confiance en moi et j’ai fini par proposer des choses plus personnelles où je me mettais parfois en scène. 
L’utilisation de photos d’archives ou d’images anciennes n’est venue que plus tard je crois.
J’avoue ne pas vraiment savoir. 

L’intérêt du Gif pour moi, c’est d’approcher la boucle parfaite, de raconter une histoire en quelques secondes. Tout est dans le rythme et la qualité des enchaînements. Parfois, c’est très frustrant. On travaille des heures pour trouver le point où la boucle fonctionnera et rien de vient. C’est surtout vrai pour les Gifs créés à partir d’éléments de la nature, comme l’eau par exemple. J’ai appris avec le temps que même une animation de longue durée pouvait peser très peu lourd. Et qu’une animation avec des images très riches devaient être assez courtes.
Donc, oui, la limitation de certains hébergements online ne permet pas de publier tous les Gifs que l’on souhaiterait. Comme celui  de la nageuse qui traverse un champ d’étoiles…
Mais en même temps, ça fait partie de l’exercice de style. Une boucle parfaite, une histoire, un fichier de taille raisonnable.
Quoi que, avec Ello, j’ai découvert une plateforme simple, facile d’accès et sans limitations.

 
© Nicolas Monterrat
''Les lumières de la ville''© Nicolas Monterrat 
© Nicolas Monterrat
© Nicolas Monterrat
''Hum… We have some interference, Sir. '' © Nicolas Monterrat
© Nicolas Monterrat
''Forgotten Contraption'' - © Nicolas Monterrat
''Commuters'' - © Nicolas Monterrat


Pourquoi avoir fait le choix de travailler à partir de photographies d’époque et d’archives en N&B ?
Je ne sais pas si j’ai vraiment choisi. Je crois que les photos anciennes me parlent plus, tout simplement. Leur côté formel, un peu rigide, appliqué, parfois trop sérieux, sans doute, qui me donne envie de les détourner de leur but originel, d’apporter un peu de fantaisie, d’humour ou de titiller l’imaginaire. 
Trop de gravité me donne souvent envie de rire, de dédramatiser, de tordre la réalité. Comme certaines images de laboratoire par exemple. J’essaye d’apporter un soupçon de poésie dans un monde si sérieux en faisant sortir des bulles d’une machine étrange, par exemple. Bulles que j’ai tournées dans mon salon. 

Mais j’essaye aussi de faire des animations sans aller chercher ailleurs que dans mon environnement proche. Histoire de garder la main.


 ''I must concentrate… ''- © Nicolas Monterrat 
''Stop it right now !'' © Nicolas Monterrat


Pouvez-vous nous parler de votre processus créatif et de votre mode opératoire ? 
Je ne suis pas certain d’avoir un mode opératoire bien défini. Je regarde pas mal d’images sur Internet. Toutes sortes d’images. Et parfois, j’ai comme une sorte de flash. Je vois un mouvement possible, un détournement envisageable. C’est comme une minuscule histoire qui pourrait naître. Mais c’est aussi le cas dans la vraie vie, même dans mon salon. 
Ensuite la fabrication, l’aboutissement peuvent prendre un certain temps. Ce n’est pas une science exacte. Il m’arrive de plancher longtemps sur un projet et d’abandonner si le résultat ne me satisfait pas suffisamment. Alors je laisse reposer le tout en espérant avoir une meilleure idée plus tard. 

Le reste c’est de la cuisine simple. Je sélectionne des photos trouvées sur Internet par exemple. Par ailleurs, lors de mes déplacements, je prends des photos, des petites vidéos que je stocke. 
Et si je suis inspiré, j’arriverai à combiner tout ça et à créer une histoireen un Gif animé. Le dernier Gif que j’ai publié à l’heure ou je vous parle, « First Class Office », c’est une image d’archive d’une banque aux Etats-Unis et d’une petite vidéo que j’ai faite dans l’avion il y a 3 ans.

 
© Nicolas Monterrat
''Stay Put!'' - © Nicolas Monterrat


Des projets, envies pour la suite ?
J’aimerais beaucoup que mes animations soient visibles ailleurs que sur un écran d’ordinateur. Si je pouvais croiser un(e) informaticien(cienne) qui sache me faire un mini lecteur de Gifs (grand comme le Raspberry Pi par exemple) afin de les montrer ailleurs qu’à la maison, je serais ravi. 
Pour le reste, j’espère avoir encore assez de temps et d’imagination pour faire du Gif. Si je pouvais en vivre un jour, ce serait pas mal, non ?

 


Mot - Gif de la fin ?
 
Giffeur un jour, Giffeur toujours ?


 © Nicolas Monterrat - photo : George Tice
 

RETROUVEZ NICOLAS Monterrat :
    • 2016-06-16 13:34:22
    • 2 360 views
  • Tags - #animation #Un Gif Dans Ta Gueule #Gifs #giffeur #Nicolas Montersrat
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI