Entre métaphore & introspection de Florian Lévy

PARTENAIRES

Vous désirez communiquer
sur Artist Up ?

Etablir un partenariat
pour votre évènement ?

Contactez nous !

Chercher une news

Publicité

Dans ses oeuvres, le jeune photographe Florian Lévy, déploie ses multiples aspirations artistiques. Graphiste et plasticien, il réalise des projets hétéroclites et sophistiqués qui s’articulent autour de l’humain, de métaphores et d’allégories.
Le temps d'une interview, Florian s'est livré sur ses intention et démarche : ''J’aime créer des écrins pour mettre en lumière des idées, des lieux communs et autres réflexions personnelles sur notre société à travers des symboliques pointues mais toujours accessibles pour tout un chacun''. Interview…!


© Florian Lévy - Série Lune Noire
© Florian Lévy - Série Lune Noire


Vous êtes un artiste pluridisciplinaire, d’ailleurs, vous privilégiez « l’étiquette de créatif ».
Quel a été votre parcours artistique et comment votre intérêt pour l’art s’est-il développé?
Depuis tout petit, j'ai toujours été créatif et inventif. Peinture, modélisation, couture,… Avec trois morceaux de carton et deux bouts de ficelle, je créais des décors pour mettre en scène mes jouets. C'est donc tout naturellement que j'ai été orienté dès 2001 vers une formation professionnelle et artisanale en bijouterie joaillerie.
Armé de cours d'histoire de l'art, de dessin d'art et de dessin technique, je me suis intéressé en autodidacte aux logiciels de retouche numérique. 
Puis quelques années plus tard, en 2009, je me suis lancé en tant que graphiste freelance. L'intérêt du public - autant néophyte que professionnel - pour mes créations visuelles personnelles m'a poussé à approfondir mes connaissances en photographie numérique, à créer des séries pour des publications puis par la suite à organiser des expositions personnelles et collectives.


© Florian Lévy - Série Introspection - ''Monkey bee''
© Florian Lévy - Série Introspection - ''Sinking Feeling''
© Florian Lévy - Série Introspection - ''The golden age of grotesque ''


Vos « œuvres graphiques et minimalistes sont intensifiées par une retouche et une peinture numérique poussée »…
Pouvez-vous nous expliquer ce choix et nous en dire plus sur votre mode opératoire et les médiums utilisés ?
Quelles réactions-émotions cherchez-vous à susciter ?
Au fil des années et des pratiques d'arts plastiques, les différentes techniques abordées se rencontrent sur un médium totalement numérique. En résulte une frontière entre le réel et l’irréel impalpable grâce à la photographie et la peinture digitale (où la recherche de fidélité des textures et des lumières est très inspiré des gouachés de bijouterie).
Le virtuel prend parfois vie dans des œuvres-objets réalisés à la main ou encore récemment dans des set designs entièrement fait en origami par exemple.
J'aime créer des écrins pour mettre en lumière des idées, des lieux communs et autres réflexions personnelles sur notre société à travers des symboliques pointues mais toujours accessibles pour tout un chacun. En découle généralement des sentiments que je trouve paradoxaux : d'abord enthousiasmé par l'aspect esthétique, le spectateur est ensuite mal à l'aise face au sens - souvent sarcastique - dénoncé par l'image.


© Florian Lévy - Série Introspection - ''Cocoon''


Votre travail est empreint d’une forte symbolique spirituelle, accompagnée d’une réflexion sur soi et sur l’autre…
Pouvez-vous nous parler du masque - objet récurrent dans vos travaux « Introspection » et « Lune Noire » - et de la métaphore liée à celui-ci ? 
Quelle est la genèse de ces 2 projets et que lien établissez-vous entre eux ?
En partie initié et publié par le magazine Raise #15, Introspection était mon premier projet vraiment complet (16 visuels accompagnés d'un cabinet de curiosité), avec des inspirations psychologiques et ésotériques très personnelles. Complètement cathartique, il m'a permis d'en apprendre plus sur moi même et d’évoluer vers ce fameux « lâcher prise » tant recherché.
Mes séries ont des thématiques qui tournent résolument autour de l'humain : d'une Introspection personnelle, à Freehand critiquant la société moderne, à Lune noire, perdu dans les astres ésotériques et spirituels, qui fait d'ailleurs écho à « Monkey Bee » (d'Introspection) avec pour fil conducteur ce masque funéraire, inspiré par les croyances égyptiennes. Ici réalisé en plâtre et en argile puis argenté à la feuille, les masques présents dans mes travaux sont souvent impassible, comme une façade sociale pliant à la normalité obligatoire. Enlever cette protection, c'est se mettre à nu et laisser s'exprimer ses faiblesses mais aussi ses forces. 
Ensuite vient HBDY (Happy Birthday), qui questionne sur le concept d'anniversaire et de sa célébration au milieu d'un set design aux inspirations 30's et minimaliste. Seul série en partie déshumanisée, NCE project, invite à découvrir des clichés de la ville de Nice dans un laboratoire artificiel où les éléments exultent.


© Florian Lévy - Freehand-Sx
© Florian Lévy - Freehand-Tn

Pouvez-vous nous en dire plus sur l'« Homo sapiens 2.0 », ses ambitions et son égo trip ?
Quels sentiments ont motivé la création de ce projet et vous permet-il d'exprimer ? 
Parti d'un constat d'anthropocentrisme exacerbé et d'une utilisation catastrophique de l'internet et des réseaux sociaux vers un besoin de se « reconnecter » au réel, 2.0* (*deux point zéro) trouve encore une fois ses fondements dans des réflexions satyriques sur l'humain.
La série présente des tableaux mettant en lumière l'animalité de l'être humain abîmé de glitch artistique (avec pour toile de fond des paraphilies influencées pour la publication du magazine Pornceptual #2).
J'y utilise paradoxalement un support virtuel alors que je critique notre dystopie technologique, dans laquelle je suis également acteur malgré moi. Cet Homo sapiens 2.0 cherche une gloire éphémère via ses écrans et a tout oublié de ses instincts premiers.


© Florian Lévy - Série 2.0 - ''Free The Nipple''
© Florian Lévy - Série 2.0 - ''Roots''


Quels sont vos projets en cours ou à venir ?
Les expériences m’amènent à oeuvrer en tant que directeur artistique, graphiste et photographe dans différents secteurs (culture, arts vivants et médical notamment) en apportant un regard créatif sur des problématiques posés. À retrouver dans la partie « commisioned » de mon site internet.
D'autre part, la prochaine série intitulée « Origin », sera principalement orientée vers le végétal cette fois, avec toujours cette volonté de mélanger des techniques et textures, aussi bien réelles que numériques. Elle verra le jour dans les mois à venir dans le premier volume papier d'Art and Facts, webzine arty.
 
Petit mot de la fin ?
Supercalifragilisticexpialidocious.



© Florian Lévy - Objet - ''Animus''

© Florian Lévy - Objet - ''Cocoon''
 

RETROUVEZ FLORIAN LEVY : 
    • 2016-06-15 12:49:14
    • 1 083 views
  • Tags - #graphisme #photographie #portrait #minimaliste #introspection #autoportrait # photographe #photograhy #Florian Lévy #retouche numérique
  • Ajouter aux favoris

Photos

PLUS D'ARTICLES ICI